L’envoyé spécial français pour le Sahel : la Mauritanie est un acteur actif du G 5 Sahel à plus d’un titre

« Ma visite en Mauritanie, dans le cadre du suivi du G5, m’a offert l’opportunité de tirer profit de l’expérience du Président de la République au sujet des solutions efficientes prises pour contrer le phénomène du terrorisme dans ce pays » .a déclaré L’envoyé spécial français pour le Sahel M. Christophe Bigot mercredi soir au cours d’une rencontre avec la presse à l’ambassade de France à Nouakchott.

Le responsable français, a affirmé que la Mauritanie, qui doit assurer la présidence tournante du G5 en février prochain, abrite le secrétariat permanent et du Collège de défense de cette organisation dont l’importance n’est plus à démontrer en termes de modules de formation dispensée aux officiers des différents pays membres.

C’est pourquoi, a-t-il ajouté, il est important de compter sur la Mauritanie car il s’agit d’un pays important et efficace dans la lutte contre le terrorisme en raison du succès de son approche pour faire face à ce phénomène.

Au regard de la situation au Burkina Faso et au Mali, il y a un sentiment général dit-il, quant à la nécessité d’accélérer la prise de mesures décisives pour contrer le terrorisme qui ébranle la sécurité et la stabilité des pays et pour l’éradiquer. Dans ce cadre, 58 millions d’euros sur les 500 millions mobilisés à cette fin sont déjà engagés. Les 2/3 de ce montant sont alloués à l’exécution de programmes de développement d’urgence qui ciblent des zones où la question de l’eau est prioritaire, a encore dit L’envoyé spécial français pour le Sahel.

La rencontre avec la presse a été aussi l’occasion pour SEM. Robert Moullié, ambassadeur de France accrédité en Mauritanie de rappeler les attaques terroristes contre la Mauritanie entre 2005-2011 précisant que ce pays a su réagir en évaluant cette menace et en renforçant, par conséquent, son appareil de défense pour sécuriser les frontières et contrôler le territoire.

Le diplomate français a également indiqué que ces efforts ont permis au secteur du tourisme de renouer avec son activité d’antan depuis mars 2019.

Les deux responsables se sont enfin félicités du niveau des relations de coopération existant entre les deux pays.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire