Aichetou Ahmedou à proposde la rentrée scolaire 2019/2020

L’image contient peut-être : une personne ou plus J’avais écrit ce billet en apprenant que la rentrée scolaire a été avancée et puis finalement j’apprends aujourd’hui que l’ancienne date a été finalement maintenue. J’en suis heureuse pour tout le monde.

Avancer la date de la rentrée n’est d’aucun intérêt pour la réhabilitation de l’enseignement. Notre climat est plus proche du climat des pays de l’Afrique noire et donc comme nos voisins, c’est en octobre que nos écoles doivent ouvrir leurs portes. La chaleur commence à diminuer et la pluie cesse de tomber.
Les pays qui commencent leur année scolaire en septembre sont des pays avec un climat tout à fait différent et où, en septembre, il fait déjà très frais. Nous pouvons reculer par exemple la date de fermeture des écoles, si c’est un problème de durée, mais avancer la date de l’ouverture ne donnera aucun résultat. Les élèves ne viendront pas avant fin octobre, date qu’ils ont pris l’habitude d’attendre pour aller en classe. Evidemment, je parle des écoles publiques que je connais. Les élèves du privé sont plus ponctuels, pour une question d’argent probablement.
Je me souviens, par exemple, que du temps du colonel Haidalla, les classes n’ouvraient leurs portes qu’à la mi-octobre et parfois plus tard. Il avait compris que c’était la meilleure date pour la rentrée scolaire. Il avait compris qu’il fallait adapter notre vie à notre réalité. C’est quand le colonel Maaouiya est arrivé au pouvoir et qu’il avait fallu effacer toute trace de Haidalla que les écoles ont avancé leur ouverture et il est même allé jusqu’à décréter la rentrée scolaire en septembre, ce qui est resté lettre morte évidemment. Et ironie du destin, l’enseignement a commencé sa chute inexorable.
C’est mon avis sur la question et cela n’engage évidemment que moi

Aichetou Ahmedou

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire