https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

BS .Bouleiba à propos de la déclaration du PM : « Les fonctions politiques seront dissociées des fonctions d’encadrement administratif »

OUI C’EST UNE EXCELLENCE REFORME EN CE DÉBUT DE QUINQUENNAT. ELLE PERMETTRA AU NOUVEAU GOUVERNEMENT TECHNOCRATIQUE DE DONNER PLEINEMENT TOUT SON TEMPS ET LA MESURE DE SA PERFORMANCE AUX SECTEURS DONT IL A LA CHARGE ET RIEN D’AUTRE..
Je me souviens que dés le retour de la grande vague d’universitaires en 1970,le Président MOKTAR PAIX A SON ÂME a fait un gouvernement technocratique,seuls quelques ministères non techniques resteront entre les mains de ses vieux compagnons de route.

Il a décidé de faire un cloisonnement étanche entre le service public d’une part et la politique et le négoce d’autre part.

Il disait:ceux qui veulent faire le service public n’auront pas d’argent ,ils n’auront que la dignité et l’honneur de servir leur nation.

Ceux qui veulent l’argent doivent démissionner et faire des entreprises. Sur ce plan je n’accepterais jamais qu’un fonctionnaire puisse faire les deux de quelque manière qu’elle soit.
On pouvait être ministre,directeur général de société d’état sans avoir une carte du parti et Dieu sait combien il croyait à son parti le PPM..
Avec cette reforme l’administration est devenue beaucoup plus performante,les plans de développent plus concrets avec un portefeuille de projets bien ficelés et les bailleurs de fonds plus disposés à consentir des financements .

Cette période sera marquée par l’arrivée du Roi Faycal ,  roi de l’Arabie Saoudite et suivront tous les Émirs du Golfe accompagnés des chefs de leurs institutions financières.

Depuis,  l’argent en grandes quantités se déversera sur le pays:Dons, financements de grands projets,sociétés mixtes:Les membres du gouvernement de technocrate a tissé des liens amicaux avec leurs collègues arabes et les directeurs des fonds qui ne leur refusaient rien.

C’est ainsi qu’il nous ont aidé à battre monnaie,à nationaliser la miferma et la Somima.

Nos commerçants ont pu racheter toutes les grands groupes étrangers représentes en Mauritanie.dans plusieurs secteurs de l’activité économique.

Ceux qui ont acheté ses entreprises pratiquaient le commerce traditionnel depuis des dizaines d’années et n’ont fréquenté une école.

ils ont remarquablement bien gérés ses entreprises qui avaient à leurs tètes des expatriés.

La Mauritanie progressait rapidement sur le plan de sa gestion administrative et économique.

N’aurait été la guerre du sahara cette performance allait se poursuite de mieux en mieux.
Je souhaite de tout cœur, que ce cloisonnement entre le service public et la politique se fasse sans délais.

Je souhaite que les cadres de gouvernement réalisent rapidement la mise en place de l’agence de lutte contre la pauvreté annoncée par le Président de la République ,dans son programme, car les inégalités sont de plus grandes, dans un pays déjà plein de ressources et attend d’autres revenus à l’avenir ,avec les projets d’extraction du gaz et peut être du pétrole.

Cette lutte contre la pauvreté pèche par la dispersion entre plusieurs intervenants qui n’ont aucune synergie entre eux.

Je l’ai souvent écrit et j’en ai parle avec au moins avec trois de nos Présidents. A mon avis il faut regrouper tous les acteurs dans cette agence et la doter d’un conseil de surveillance sous la responsabilité du Ministère de l’économie qui est son ancrage normal.

Ceux qui vont travailler dans des agences,  doivent  etre des cadres expérimentés pluridisciplinaires,vertueux, méticuleux sensibles à la détresse humaine.

Leur place n’est  pas obligatoirement d’être toujours dans les bureaux.Ils doivent être souvent sur le terrain et concevoir les projets avec les citoyens.

Les projets ne peuvent être réalisés dans les règles de l’art et atteindre leurs objectifs que par un contrôle e tout instant , pendant la réalisation et les effets réels sur les populations, après exécution.

Combien de barrages,de dispensaires,d’écoles n’ont pas résisté, lors des dernières inondations?

BON COURAGE ! CHERS FRÈRES !

LE PAYS EST DÉSORMAIS ENTRE VOS ,MAINS .NOUS NE POUVONS VOUS OFFRIR, OU EN TOUS CAS MOI, QUE NOS VŒUX ,LORS DE NOS PRIÈRES.

Brahim Salem Bouleiba
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire