Une source de santé: notre accord avec les Cubains est clair et il n’y a pas de place pour la magouille

Des sources privées du ministère mauritanien de la Santé ont déclaré à Zahra Chinguetti ,que l’accord conclu par le ministre de la Santé en février 2017 ,avec les Cubains interdit formellement à tout médecin affilié à l’hôpital d’exercer une profession en dehors du centre de santé, ni dans une clinique ni dans une maison privée.

Les sources, qui ont annoncé  que l’hôpital a ses textes et ses procédures organisationnelles propres ,à assurer le bon fonctionnement et à atteindre les objectifs fixés. Ces dispositions garantissent les droits de l’hôpital et les droits de son personnel.

Les sources ont indiqué que l’accord garantit et détermine la procédure de remplacement de l’équipe médicale cubaine. L’hôpital n’est pas responsable des actes des médecins en dehors de l’hôpital et, s’il en prend  connaissance, les concernés  seront exposés aux demabdes d’explications , en vertu du texte de la Convention et des   règlements en vigueur.

Les sources ont indiqué que l’hôpital souhaite  faire travailler les médecins à l’intérieur de l’établissement par crainte des pratiques sélectives

Il existe également un système écrit indiquant le moment précis de la visite, de 7 heures à 9 heures et de treize heures à quinze heures de l’après-midi.

Les sources, qui ont rapporté lqu’il existe une équipe spéciale chargée d’appliquer ce programme  qui n’admet pas de  pots-de-vin, ni s magouilles de la part  des clients.

 

Source : http://zahraa.mr/node/21235

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire