https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Une ligne téléphonique directe entre le directeur général de la SNIM et le gouvernement

Le gouvernement mauritanien a chargé le nouvel  administrateur directeur général de la Société nationale industrielle et  minière (SNIM), Mokhtar Ould Djay,de se rendre à Nouadhibou et à Zouerate, dans le nord du pays, où se trouvent les principaux centres d’activité de la société, la plus grande société mauritanienne à ce jour, et la deuxième plus grande entreprise de fer dans le  continent.

 

Selon des sources concordantes  obtenues par « anbaa.Info « , le gouvernement mauritanien a ouvert pour la première fois, depuis la création de la société SNIM , une ligne directe avec le nouveau directeur général ,pour suivre , au jour le jour,la situation de la société, à la suite du rapport « sombre » ,présenté par l’ancien directeur général de la société.

La nomination de l’ancien ministre Mokhtar Ould Djay, comme directeur général de la SNIM , a suscité de nombreuses critiques nationales, en raison  de  ses relations solides avec l’ancien président du pays, Mohamed Ould Abdel Aziz, dont les opposants politiques réclament son procès, pour  corruption, durant ces deux mandats  présidentiels.

Ould Djay s’est déjà , dans un tweet publié le 9 août sur un site de communication, défendu de ce qu’on lui reproche , en déclarant à ses critiques:

En réponse à l’argument selon lequel j’ai peut-être reçu de l’argent sous des aspects illégaux et que je l’ai dépensé entièrement (par exemple, en politique ou autrement), après avoir quitté le ministère, je soulève deux nouveaux défis: Le premier s’adresse à tous les membres du personnel avec lequel j’ai travaillé (impôts, finance, économie et finance) ; Le deuxième défi concerne tous les clients des secteurs dans lesquels j’ai travaillé à montrer au public toute, transaction douteuse, à ma connaissance, ou tout service qu’ils m’ont fourni en échange d’une contrepartie,  un droit ou un intérêt public ou pour éviter tout préjudice ou injustice qui pourrait m’arriver ».

Il a ajouté: «Mon objectif , par  cette clarification , est qu’aucun  fils de ce pays ne soit victime d’injustice  , comme beaucoup m’ont fait du tort et l’ont fait à ceux qui travaillent avec moi et ceux qui m’ont précédés ainsi que  ceux qui se sacrifieront ,dans les prochaines étapes, pour servir  l’intérêt de ce pays et  sa population.  D’aucuns les critiqueront, les harcèlerons et s’intéresseront aux détails de leurs activités dans le domaine public. Par  Dieu, ne contribuez pas à la promotion des rumeurs, en ratifiant les verdicts propagés  par ceux qui ont été empêchés de bruler le navire»

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=51471

Traduit par adrar.info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire