La Mauritanie est le dernier des pays du Maghreb (135 au niveau mondial) de l’Indice de compétitivité du tourisme 2019

La Mauritanie se classe au dernier rang des pays du  Maghreb (135 au niveau mondial) dans le Global Competitiveness Report, publié mercredi 4 septembre 2019, par le Forum économique mondial. Le rapport, est publié  tous les deux ans et couvre 140 pays du monde entier.

Le rapport est basé sur quatre indicateurs clés:L’environnement favorable,la politique des voyages et du tourisme,les infrastructures  et les ressources naturelles.

Le rapport s’appuie également sur 14 sous-indicateurs.  Parmi ceux-ci figurent : l’environnement de travail , la sécurité et la sûreté, l’hygiène et la santé, les ressources humaines et le marché du travail , la préparation aux TIC, la priorité accordée aux voyages et au tourisme  et l’ouverture internationale , prix compétitifs , durabilité environnementale, infrastructure de transport aérien , infrastructure terrestre et portuaire au centre , infrastructure touristique, ressources naturelles au centre , ressources Voyages culturels et commerciaux dans le centre .

Au niveau du Maghreb, le Maroc s’est classé premier, devant la Tunisie, qui s’est classée deuxième et 85 mondial , puis l’Algérie en troisième et 116 mondial, et la Mauritanie en quatrième et 135 mondial , alors que le rapport n’incluait pas la Libye.

Dans le monde arabe, le Maroc occupe la sixième place, après les Émirats arabes unis, qui se classent respectivement au premier et 33e rang mondial, puis au Qatar à la deuxième et 51e place, suivis d’Oman au troisième rang et à 58 mondial , suivis de Bahreïn au quatrième et 64e rang mondial, et à l’Égypte aux cinquième et 65e places mondiales.

À l’échelle mondiale, l’Espagne est arrivée en première place, suivie de la France à la deuxième place, de l’Allemagne à la troisième place, du Japon à la quatrième place et des États-Unis d’Amérique à la cinquième place.

En termes des dernières  positions , le Yémen figure au bas de la liste, suivi du Tchad à la 139e place, du Liberia à la 138e place, du Burundi à la 137e et de la République démocratique du Congo à la 136e.

Le rapport vise principalement à mesurer les facteurs et les politiques qui permettent le développement de la durabilité dans le secteur des voyages et du tourisme. .

Source : https://www.anbaa.info/?p=51409

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire