Catastrophe du Guidimagha : Qu’aurait fait l’ancien Président ?

-Mauritanie : les inondations de Sélibaby ont fait 6 morts (Commission)Pour la conférence Afro-Nippone : Le plus spacieux des avions de la MAI aurait été mobilisé pour une petite semaine pour l’occasion. Une délégation forte de plus d’une centaine de personnes, autour de Monsieur le Président, la première dame, la première fille, le premier beau-fils, les premiers petits-enfants, les premières nurses et Boys, afin que le pays soit honorablement représenté.

 

Les pouvoirs magiques de la famille Djay auraient permis de trouver l’argent pour le carburant, mais aussi, pour les frais de mission de tout ce beau monde et des fonctionnaires-Samsaras, que la délégation inclurait pour la bonne règle.

-Pour le Guidimagha : Deux hommes-miracles, le Patrons des (Petits) patrons et le PDG de la « Major des travaux impossibles », auraient été chargés de résoudre le problème , comme ils ont résolu ceux du Palais Mourabitoun et de l’Aéroport Oumtounsi, et d’envoyer la facture au Ministère des finances.

En parallèle, l’homme des caisses vides aurait fait un discret déplacement en KSA, porteur d’une Pro-forma que sa majesté validerait avec générosité.

Les notables Soninkés auraient été sollicités pour venir au Palais implorer l’aide du Président.

L’UPR aurait dépêché une délégation de Fédéraux, de députés et de Samasars, pour rappeler aux populations qu’il ne leur arrivera que ce qui devait arriver…

Pour boucler le dossier, le Président, dans un petit ‘coucou’ de l’Armée nationale, s’offrirait un mini Safari au pays Sarakolé, et le tour est joué.

La direction et les commentateurs de la TVM, choisiront dans leurs archives les mieux conservées, les ‘supports’ les plus adaptés à la circonstance.

Mais à défaut de cette chirurgie au laser, le pays devrait se contenter d’une acupuncture de proximité, plus humaine et moins coûteuse.

 

Ahmed Limdessem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire