Euromed .. conseille au nouveau président de Mauritanie de protéger les libertés bafouées par l’ancien régime

L’Observatoire euro-méditerranéen des droits de l’homme basé à Genève a averti mardi ,dans un communiqué que l’ancien régime mauritanien, harcelait les citoyens, en ciblant les porte voix de   l’opposition par le biais de la détention arbitraire, de la torture et de la mise en esclavage de milliers de personnes.

Un tel harcèlement menace le processus démocratique naissant en République islamique de Mauritanie.

Dans un bref rapport, Euromed a répertorié  un certain nombre de violations enregistrées depuis l’élection présidentielle en Mauritanie ,au cours de la dernière décennie  du règne de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il s’agit notamment de l’arrestation de journalistes et  militants , ainsi que la répression des femmes emprisonnées et d’autres mauvais traitements infligés à des citoyens mauritaniens.

« Nada Nabil »,  coordinatrice  euromed  a déclaré :

Le nouveau président mauritanien, au début de son mandat, doit mettre fin aux abus et s’engager à mettre en œuvre des réformes et à changer les pratiques qu’il a héritées de l’ancien régime en prenant les mesures nécessaires pour protéger les droits humains de tous les Mauritaniens.

Source :https://www.anbaa.info/?p=51188

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire