Large appel à l’annulation de licences de pêche, de parcelles de terrain et de nominations récentes

Les propriétaires de téléphones intelligents,  smartphones et autres,  échangent ,via l’application  WhatsApp en Mauritanie, un grand nombre d’enregistrements sonores et de courtes vidéos, appelant principalement à la responsabilité de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz,et exigeant de scruter méticuleusement la situation héritée ,par le  nouveau président Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani

 

Un vaste secteur politique en Mauritanie,demande de mener une enquête approfondie, sur la conduite des dix années de règne de l’ancien président.

Ainsi, l’intellectuel de gauche,  Lo Gourmo,  vice-président de l’Union des forces pour le progrès(UFP) a porté  lumière sur la gestion ,les dernières semaines du règne d’Ould Abdel Aziz qu’il dit etre caractérisée par «des dizaines de nominations à de nombreux postes importants, avec la distribution de permis de pêche à des amis et à des parents.

Le don de parcelles s’ajoutant à de nombreuses décisions prises, en dehors des lois de la gestion financière  donc ,en dehors du budget de l’État et ses projets.

Il ajoute: « Ce que l’ancien président a fait à la veille ,de la prise de pouvoir ,par son successeur , est étrange et déraisonnable:  Le pays se trouve  dans une situation difficile, ce qui rend inacceptable l’action de l’ancien président, qui  se moque de la loi et  méprise  le peuple.  Soit, nous sommes un État, qui se respecte et exigeons  à chacun de respecter la loi;  Soit nous restons impuissants à observer   notre chute dans l’abîme  » .

Et  Lo Gourmo de conclure : « Soit le nouveau président annule toutes les actions extrajudiciaires ,que son prédécesseur n’aurait pas dû entreprendre, soit le peuple mauritanien, en tant que partie civile, se dresse pour imposer   ses droits devant les instances judiciaires compétentes ».

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=51153

Traduit par adrar.info

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire