https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Decés de l’ecrivain poéte Mohamed Saleck Ould Beheit

وفاة الشاعر الكبير و الصحفي محمد ولد بهيت ' وقفات من مسيرة الرجلLe grand poète et journaliste Mohamed Ould Saleck Ould Beheit est décédé samedi à Nouakchott, après des années de conflit avec une maladie incurable.

Mohamed est l’un des plus célèbres poètes francophones Mauritaniens et des plus épris par les mots et  paroles de la langue de Molière.

Son étoile a étincelé depuis les années 90 du siècle dernier, quand il a fait son apparition dans la presse écrite mauritanienne et a lancé son journal « Assawab », qui a toujours occupé une place de choix parmi les journaux du pays confirmant  son directeur de publication , personnalité clé dans  la presse mauritanienne.

Des années plus tard, après l’avenement de l’Internet, Ould Beheit créa le site électronique d’informations Nkttactu,   qui, bien qu’il n’ait  pu durer  longue date,  s’est taillé une place de choix dans le champ de la  presse francophone.

Pendant près de deux décennies, Ould Beheit a animé  également une chronique, très appréciée par les lecteurs  ,  dans le journal , largement  lu, « Le Calame » .

Le fils du Tiris  Zemmour avait  un goût artistique raffiné,  qu’il investit en  dizaines d’aquarelles et  tableaux de peintures à l’huile, couplées de centaines de textes littéraires et poétiques en français.

Ould Beheit  choisit aussi de se consacrer à  documenter la culture locale, au travers de la description de ses  sites géo- historiques et attractifs de sa Wilaya natale.

IL lâcha sa plume, errer ,aventureusement entre ses plaines , Oueds ,  Grairs et  montagnes.

Il sut ainsi faire connaitre et  immortaliser , les caprices naturels et historiques de  la topographie ,du  climat et  peuplement  d’une région , dans laquelle,il  naquit  un jour de l’année  1960, simultanément avec la naissance de l’Etat-nation ,sa chère  Mauritanie, qu’il a toujours adulée .

Depuis  quelques semaines, Mohamed confronte avec courage , dans son modeste foyer du quartier Hay Saken de de Nouakchott ,sa terrible   maladie , jusqu’à ce que son âme innocente ,s’est envolée   ce samedi 24 août, vers des cieux meilleurs.

Mohamed Ould Salek Ould Beheit a  vécu 59 ans, au cours desquels, il a su se forger, par ses lectures et ses écrits, une place de choix, parmi les géants de la francophonie et côtoyer  les hautes personnalités de la littérature et de la culture dans le pays, malgré qu’il   dit toujours qu’il « n’a jamais dépassé, le cours élémentaire (CE2),  de l’école primaire » .

A Allah nous appartenons et à LUI nous revenons!!!

Puisse Le  Tout  Puissant  accorder miséricorde à Mohamed Ould Saleck Ould Beheit et l’agréer en son saint paradis .

 

Source :http://www.ndbactu.info/2019/08/blog-post

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire