Lettre ouverte de Ould Moine au roi du Maroc concernant les visas aux Mauritaniens

Les médias marocains ont largement relayé une lettre ouverte de l’écrivain Mohamed Ould Moine, ancien ministre mauritanien de l’information, au roi Mohammed VI du Maroc à l’occasion de son anniversaire.

Ould Moine y  demande au roi  d’annuler le visa d’entrée dans son pays ,pour les citoyens mauritaniens, et y  déclare : «Quelle honte  de voir les files d’attente de Marocains et de Mauritaniens, devant les consulats
et de voir les lointains Africains se diriger,sans heurts, vers le Maroc ».

Dans la lettre, l’intellectuel Ould Moine a indiqué qu’il sait qu’il existe un malentendu entre les dirigeants des deux sœurs voisines,  qui empêche la réalisation de l’unité et de l’intégration entre elles.

« Il y a ceux qui rapportent ce fait aux  échanges  ou symetrie  , qu’il faut absolument résoudre par l’entente des deux parties, déclare-t-il.   Ceci est tellement faux car il  n’est pas donné à tous les chefs d’Etat d’etre   « prince des croyants ».

Ould Moine a ajouté: « Le noble ordre royal visant à annuler le visa des détenteurs de passeports mauritaniens va échafauder la partie mauritanienne hésitante et la  pousser à revoir ses positions ».
Ould  Moine considére que : La situation économique du Maroc s’est sensiblement améliorée après 20 ans de séance royale. « Mais elle n’a pas encore atteint les aspirations des Marocains, car la renaissance à laquelle s’attend tant de gens  n’a pas encore eu lieu »:
« Le partenariat avec l’Europe n’a pas encore atteint le niveau de la Turquie et les  pays voisins les plus proches », a-t-il ajouté.
« Et les coûts de la question du Sahara aussi ..   Tout comme les pertes subies par le Maroc, après la fermeture définitive de la frontière avec le frère algérien. »
Ould Moine  souligne que :
« Le royaume se fonde sur  des cultures et des langues diverses  dont les detenteurs , partagent  l’harmonie et l’amour d’une identité unique représentée par son roi, qui assure l’homogénéité de la population qui l’entoure et coexiste à l’ombre de son État établi de longue date.  Un pays prometteur qui se dirige clairement vers une renaissance économique et sociale globale. « 
Ould Moine  a souligné que « les réformes et la réconciliation politique qui ont précédé la prise de fonction  du roi lui ont beaucoup pavé la voie »
Il a toutefois ajouté que « l’observateur neutre ne manque pas de remarquer que cet homme est d’une grande humilité et une grande compréhension humanitaire, permettant de réconcilier les Marocains et leur pays et de les faire progresser à grands pas ,vers le développement de la démocratie, jusqu’à ce que le Maroc n’ait plus rien à envier aux  monarchies européennes ».
La même source  souligne que « le roi marocain a investi beaucoup de son temps et de ses efforts dans la politique , le moins que l’on puisse dire aventuriére, de l’Afrique  et n’a encore obtenu aucun résultat tangible ;Le camp africain n’a pas revu sa position sur le Polisario… »,
Il a souligné que «l’aspect économique reste  le plus important de cette politique,   car tous les projets dont parlent les Marocains et les Africains  sont difficilement  réalisables pratiquement et parfois, non rentables».
Ould Moine a appelé le roi du Maroc à saisir l’opportunité de restaurer l’Algérie de toutes ses forces mentales, à la suite de la révolution des libertés triomphantes .
Et de  pénétrer dans cet espace avec une campagne immersive d’amour et de gentillesse.
Ajoutant : « Il n’est pas impossible pour cet important pays de changer de politique étrangère et de résoudre tous les problèmes en suspens ».
Source : https://www.anbaa.info/?p=51113
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire