https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Famille d’un avocat décédé: Nous demandons au président de donner des instructions pour la reprise de l’enquête

عثر على ولد حرمة الله مصابا بطلق ناري بعيد خروجه من منزله بنواكشوط لأداء صلاة الفجر يوم 12 مايو 2017، وفارق الحياة ساعات بعد نقله للمستشفىLa famille du défunt avocat, Cheikh Ould Hormatallah, décédée des suites d’une balle dans la tête il ya deux ans, a adressé une lettre au président Mohamed Ould Ghazouani pour lui demander de reprendre l’enquête sur le meurtre.

La lettre explique que l’enquête menée dans l’affaire se fonde sur l’ « accent mis sur une idée dominante, à savoir le prétendu suicide du concerné avec l’exclusion de tout ce qui contredit cette hypothèse, qui est pour les meneurs de cette enquete  une vérité absolue ».

La lettre ajoute que, bien que la police et l’accusation estiment que la personne s’était suicidée, « des témoins de la scène du crime et des médecins ainsi que le bon sens jugent qu’il s’agit d’un assassinat évident ».

La lettre   signée au nom de  la famille par le professeur d’université  Moussa Ould Hormatallah et du député Mohamed El Khamess  Ould Sidi Abdallah, a  passé  en revue les témoignages des personnes qui ont examiné le lieu de l’incident, ainsi que de nouveaux éléments de preuve qui devraient être liés à l’incident.
Pour voir le texte de la lettre, cliquez ici (اضغط هنا  )
Source : https://alakhbar.info/?q=node/19683
Traduit par adrar.infop

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire