Nous n’avons ni crise politique,ni économique,ni sécuritaire,nous avons surtout une profonde crise de valeurs…

Sénégal: la diaspora a transféré plus de 2,2 milliards de dollars

Cette réminiscence n’a pas un caractère politique,mais morale.

Nous n’avons ni crise politique,ni économique,ni sécuritaire,nous avons surtout une profonde crise de valeurs.

 

Nous avons certes des problèmes mais un peu similaires à ceux de nos voisins.

La vraie crise est que Nous  »la Nomenklatura de ce pays » avec nos lobbys intellectuels, financiers, politiques,ethniques,tribaux et maintenant de castes,nous voulons continuer à prendre en otage notre peuple et cette pratique a toujours été la notre sous tous les régimes.

Dés qu’un Président quitte le palais, nous commençons a le dénigrer sans prendre de gants.Nous attendons les premiers gestes du nouveau locataire .

Nous sommes habitués à ce que chaque gouvernement reflète exactement nos intérêts mercantiles et de chacun de nos lobbys, à travers les nominations de ministres et autres hautes fonctions.

Dans chaque secteur de la vie nationale, nous devons avoir nos  »hommes à nous,pas d’autres hommes non corvéables à merci.

Si le locataire se départit de cette règle,nous entrons en rébellion: partis,ongs,salons,téléphones: arabe,halpular,soninkés,wolof,réseaux sociaux,la tribu,l’ethnie,la région,la caste.

Croyez-moi, nous ne sommes pas très peu nombreux par rapport à la population,mais nous sommes d’une efficacité terrible et rompus à cet exercice que nous avons pratiqué sous tous les régimes.

VOILA LA RÉELLE CRISE QU’ON VEUT FAIRE CROIRE A L’OPINION.

Un retraité de cette  Nomenklatura
PS:Je suis un serviteur de l’état retraité,je n’appartiens à aucune chapelle politique,depuis ma retraite ,j’écris sur le pays ,son unité,l’évolution de la société, les comportements politiques. Je n’ai jamais parlé des personnes,ni les envier,ni les ridiculiser ni heurter leur  amour propre.Je dis  »ma part de vérité »,j’écris ce que je pense mais pas obligatoirement ce que les autres veulent entendre ,quitte à ramer à contre courant ,parfois.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire