Appel au sein du Parlement espagnol pour l’ouverture d’un nouveau poste frontiére entre la Mauritanie et le Maroc

Des médias espagnols et arabes ont relayé l’information selon laquelle,  le  Parlement espagnol a lancé une invitation pour ouvrir un nouveau passage entre la Mauritanie et le Maroc afin d’alléger la pression sur le passage de Karakrat et d’éviter les obstacles sécuritaires qui perturbent la circulation des poids lourds pendant une période parfois supérieure à plusieurs mois.Les propriétaires de ces camions y perdent des dizaines de milliers d’euros pour  un seul  mois.

 

Le député du Parti populaire espagnol, Joaquin Garcia Diez, membre du comité de la pêche de la Chambre des représentants de l’Espagne, a présenté au gouvernement espagnol une proposition visant à résoudre ce problème.

Selon les médias espagnols , le député a appelé les autorités espagnoles à ouvrir un nouveau passage  entre le Maroc et la Mauritanie ,afin de garantir que la cargaison des navires espagnols opérant dans les eaux sénégalaises et mauritaniennes soit livrée dans les meilleures conditions au port de Dakhla.

« Les entreprises de transport locales  en grève qui dure six mois, à la frontière entre la Mauritanie et le Maroc »,     provoque un retard important dans la livraison du poisson frais.
Cela le rend impropre à la vente et la flotte de pêche espagnole y perd  plus de 15 millions d’euros. « a déclaré le député espagnol.

Il a ajouté que « le gouvernement de Galice et le groupe populaire se sont plusieurs fois adressés au ministère de l’Agriculture et de la Pêche mais sans aucune réponse ».

Le Polisario a rapidement rejeté  la proposition du parlement espagnol, la jugeant  basée sur la reconnaissance implicite de la souveraineté marocaine sur le Sahara.
Source : https://www.anbaa.info/?p=50932
Traduit par adrar.info
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire