https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Démentellement d’un réseau international de passeurs de voitures en contrebande en Mauritanie

La police espagnole a arrêté un ressortissant sénégalais qui travaille pour un réseau international de contrebandiers passeurs  de voitures neuves  en Mauritanie.

Selon les médias, l’arrestation de certains éléments du réseau, résulte d’une coordination entre la police espagnole et Interpol.

Les sources ont indiqué que le réseau falsifiait des documents, forgeait  les plaques d’ immatriculation et volait les voitures.

Au cours de la période écoulée, le réseau a réussi à impliquer des Africains qui ont   submergé   de voitures volées,  des pays dont la Mauritanie.

Pour camoufler ses activités,le réseau a fait  recours , aux  Africains,dont la mission est de faire passer des voitures en contrebande au Maroc et en Mauritanie,avec des  cartes grises et des plaques contrefaits.
Chose  considérée , par les services concernés de  changement dans les méthodes de contrebande et de falsification.

Le réseau comprend des Sénégalais et des personnes de différentes nationalités. Surtout de l’Espagne et de l’Europe de l’est.

Les enquêtes ont montré que l’Espagne reste le fief de beaucoup de personnes recherchées,dans les domaines de la contrefaçon et de la contrebande, en raison de la mauvaise surveillance et de la rareté des points de contrôle sur son territoire.

INTERPOL  surveillait  le réseau  avant qu’un Sénégalais ne tombe  dans une embuscade policière, dans la ville espagnole de Tarifa. Ce qui a, rapidement permis de démanteler  le réseau et saisir des documents contrefaits et volés,

Il importe de noter  que la détection de certaines voitures volées, s’est faite à travers un système moderne, fourni par les constructeurs automobiles allemands ,qui désactive le moteur de la voiture par voie  satellitaire.

Des voitures volées ont récemment été saisies par ce procédé ,en Europe. Notamment ,dans la capitale belge, Bruxelles, la France, le Portugal, le Luxembourg, Madrid et Stockholm, en Suède,

Ce sont ces voitures qui étaient en voie de passer  clandestinement au Maroc, puis en Mauritanie, puis dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest.

Source :https://www.anbaa.info/?p=50889

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire