https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Médias internationaux: le nouveau gouvernement mauritanien affirme les technocrates et écarte les membres de l’ancien régime et de l’opposition

La plupart des agences de presse arabes et internationales sont préoccupées par les informations concernant le premier gouvernement, annoncé jeudi soir à vendredi ,par le nouveau président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ghazouani, par  décret présidentiel, publié plus d’une semaine ,après son entrée en fonction.

La plupart des journaux et des agences de presse internationales en premier desquels  l’Agence France-Presse (AFP) ont qualifié le nouveau gouvernement mauritanien ,comme un gouvernement de technocrates, dont la plupart des membres proviennent d’organisations internationales telles que la Banque mondiale, l’organisation du fleuve Senegal (OMVS) et d’autres organisations internationales.

Alors que la représentation de l’ancien régime dans le nouveau gouvernement est faible et très maigre, avec un seul ministre (de l’énergie), l’opposition n’a pas non plus été représentée au gouvernement.

Selon des analystes mauritaniens, des portefeuilles attribués à cinq ministres de l’ancien régime, prouve la continuité de ce dernier à concourir au  paysage politique du pays.

D’autres  analystes estiment  qu’un seul des cinq ministres ( celui de l’énergie) represente  l’ancien régime et que les quatre autres sont des technocrates indépendants pouvant collaborer  auprès de chaque autorité dirigeante

Il s’agit de :  ministre des Affaires étrangères, Ismail Ould Cheikh Ahmed, le ministre de la Pêche et de l’Economie marine, Nani Ould Achrouga, le ministre de l’Enseignement supérieur, Sidi Ould Salem et la ministre de l’Eau, Naha Mint Mouknas.

Le nouveau gouvernement mauritanien compte 25 ministres, dont cinq femmes, (contre sept au sein du gouvernement précédent), et deux commissaires responsables des droits de l’homme et de la sécurité alimentaire.
Source : https://www.anbaa.info/?p=50798
Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire