Transport : Quand Kalpataru (societé indienne) viole la loi

Non contente d’avoir évincé les opérateurs  qui l’ont introduite en Mauritanie pour soumissionner et gagner la pose de la ligne HT Nouakchott-Nouadhibou et de s’être alliée avec « le diable » pour gagner de nouveaux marchés, la société indienne Kalpataru vient de franchir un nouveau palier.

 

Elle a importé des bus Tata (photo) pour le transport de son personnel, en violation flagrante de la loi qui fait de ce secteur la chasse gardée des sociétés nationales.

Des sociétés avant elle ont essayé d’emprunter cette voie mais elles furent obligées par l’Etat de se plier à la loi.

D’où la question: Kalpataru serait-elle au dessus de cette loi?
Ce qui est sûr c’est qu’elle finira bien par se rendre compte que quelque chose a changé dans ce pays.

Il suffit juste de le lui rappeler. Par la force de la loi.

 

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire