https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Eclaircissement à propos des généraux de l’armée et de la sécurité pendant le règne de Ould Abdel Aziz

Le rideau est tombé sur l’ère du président Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a dirigé le pays pendant une  « décennie « , que  nombreux observateurs divergent quant à  son évaluation,

Mais cette époque a été marquée au niveau de l’armée et des forces de   sécurité,par une  augmentation du nombre de généraux, qui a atteint le nombre 34, le plus élevé enregistré pour la première fois dans l’histoire du pays.

Auparavant, le nombre de généraux n’a jamais dépassé un,qui a été promu à l’époque de l’ancien président Maaouiya  Ould Sid Ahmed Ould Taya. Il s’agit de Moulaye Ould Boukhreis, qui a été poussé  à la retraite,après avoir bénéficié de la promotion au grade de  général.

Sous le règne de l’ancien président Sidi Ould Cheikh Abdallahi, un groupe d’officiers de haut rang a été promu au grade  de général.
Le rythme de promotion  au grade de général s’est  accéléré durant le règne du président sortant  président Mohamed Ould Abdel Aziz,qui a transité  un nombre important des officiers supérieurs de l’armée  à la retraite,  tout en promouvant d’autres au grade de général de division .
Selon certains observateurs, la promotion au rang de « général »,sous le règne de Ould Abdel Aziz , ne répond pas à des critères transparents ,en raison du manque de promotion, de ce que certaines sources considèrent , des meilleurs officiers de l’armée,affirmant que – souvent – sous l’ère de l’ancien régime , l’ancienneté et de l’efficacité ne sont pas pris en compte.
Ainsi, certains officiers ont été promus au détriment d’autres.  Certains ont été référés à la retraite malgré leur efficacité et leurs aptitudes.Tandis que d’autres ont été retenus en service , anormalement.
Le nombre d’officiers promus au grade de général a atteint ,au cours des derniers mois, du règne de Ould Abdel Aziz , 34 généraux. Et on  s’attend à ce que trois autres officiers,proposés par Ould AbdelAziz avant son départ,  soient promus au grade de « général ».
Certains officiers de police ont été promus au rang de « commissaire contrôleur », un nouveau grade équivalant à celui de Général dans les Armées.
Il s’agit :
Mohamed Vall Ould Talib Directeur adjoint de la sécurité nationaleFadili Ould Naji, directeur de la police judiciaire et de la sécurité publique

Sidi Ould Baba El Hassan Directeur de la sécurité de l’État

Cinq officiers de la douane ont été promus à un grade similaire, à savoir:

Jemal Abdel Nasser Abdou Ahmedou
Viah Mohamed El Kebir Mayouf
Mohamed Lemine Abu al-Ghadhi
Mohamed El Hassan Bakkar
Alioune Malick Diallo

Au niveau militaire, les grades de   « général de division » et « général de brigade  » sont attribués à :

général de division :

1 – Mohamed Ould Meguettt, directeur général de la sécurité nationale

2- Hanna Ould Hanane, commandant de la force commune des cinq pays du Sahel

3-Dah Ould Al-Mami Directeur général des douanes

4 – Mohammed Cheikh Ould Mohamed Lemine , surnommé « Brour  »   chef d’état-major  des armées .

5-Isselkou  Ould Cheikh El Weli, chef d’état major  adjoint de armées.

Rang de général:
6 – Mohamed Ould Laheritani chef d’état major de l’armée de l’air

7. Habiboullah Nehah Ahmedi, inspecteur général des forces armées et de sécurité

8 – Hanana Ould Henoun Secrétaire général du ministère de la défense

9. Mohamed Ould Cheikhna, chef d’état major de la garde présidentielle

10 – Moctar Ould Bella  chef du groupement  de la sécurité routière

11 – Muhammad moctar Ould  Mini Directeur de l’école inter armes d’Atar

12-Brahim Fall Ould Chebbani, Directeur académie militaire

13 – Docteur Tayeb Ould Mohamed Mahmoud, directeur de la médecine militaire

14 – Docteur Ahmed Sidi Mohamed Ali Bouha h, surnommé « Ameida », directeur de l’hôpital militaire

15. Hamada Ould Boida    attaché militaire en Belgique

16. Ahmed Ould BenAouf , commandant de la marine mauritanienne

17 – Dhehby  Ould Jaafar inspecteur général des forces armées qui a été limogé dans des circonstances mystérieuses.

18 – Takioullah Ould Rais, directeur de l’intendance à l’état major des armées

19-Mohamed Ould Mohamed Al-Mukhtar Ould Ahmed Ely N’deilla  Directeur du quatrième bureau à l’état major des armées

20. Hammadi Ould Eli Mouloud, commandant de la zone militaire de la Wilaya du Tiris  Zemmour

21 – Dah Ould al-Agheb , commandant du troisième bureau à l’état major des armées

22 – Docteur Mohamed Ould Rafea Commandant et l’amicale de l’armée

23-Abba Ould Babiti,  commandant du deuxième bureau à l’état major des armées

24 – Ahmed Abdoul Wedoud, commandant de la région militaire  de Nouadhibou

Au niveau  de la gendarmerie mauritanienne:

Grade de général de division

25- Soultan Ould Esouad  chef d’état major de la gendarmerie

Grade de  général:

26 – Bellahi Ould Ahmed Aicha Chef d’état major  adjoint de la gendarmerie

27-Mohamed Vall M’Ayif responsable du BED

28-Cheikh Diallo , chef du bureau de la formation et des opérations

29 – Hmoudi Ould Taya Directeur des services  techniques .

30 – Souleiman Ould Abouda  commandant du premier bureau B1

Secteur de la garde mauritanienne:

Rang « Équipe »Géneral de division

31 – Missgharou  Ould Sidi, chef d’état major de la garde nationale

Grade de  général:

32-Mohamed Ould Bab’ Ahmed, chef d’état major  adjoint de la garde

33-Khattar Ould M’Bidda , directeur de la protection civile

34-Yaqoub Ould Omar Beyat, directeur du bureau de l’état major  de la garde mauritanienne

Source :http://meyadin.net/node/14021
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire