https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Oualata: Ibrahima Moctar Sarr répond à Oumar Ould Beibacar

Oualata: Ibrahima Moctar Sarr répond à Oumar Ould Beibacar RMI-Info – Quelques précisions sur la dernière sortie du Colonel Ould Beïbacar. Je ne voudrais pas être long, juste une mise au point.

(1), je ne me rapelle pas avoir dit en tant que musulman convaincu, une telle énormité : à savoir que je pourrais pas vivre sans mon “grisgris”. J’avoue que le Colonel m’en avait déjà parlé et il avait promis de l’écrire.

Mais j’avais mis tout cela sous le compte d’une blague.

(2), le port de gris-gris ne fait pas de nous des animistes.

(3), par rapport au manifeste de 1986, tous les Flamistes présumés en ont revendiqués la paternité au tribunal qui les a condamnés.

Si des réserves ont été émises ça est la sur la mouture finale, c’est resté un débat interne aux Flam.

Par contre les RG Mauritaniens ont produit un autre manifeste en arabe qui serait selon eux la traduction du document original, où ils ont ajouté toutes les mauvaises choses que le Colonel a citées.

(4), concernant les problèmes internes aux Flam, le Colonel s’est invité sur un terrain qu’ il ne maitrise pas ou qu’il a mal compris les informations qu’il aurait reçu à ce sujet.

Par exemple: moi Ibrahima Moctar Sarr, je n’ai jamais écrit une lettre de démission aux Flam.

Il y’a que les camarades qui étaient sortis qui ont fait un congrès au Sénégal pour reconstituer le mouvement, moi étant à l’intérieur je ne me sentais pas concerné et j’ai milité dans d’autres organisations.

Enfin le Colonel sait que j’ai toujours reconnu le rôle positif qu’il avait joué à Oualata et j’appréciais jusqu’ici ses positions par rapport à notre combat.

Mais en parlant de Youssouf Gueye en évoquant certains détails, j’ai eu l’impression qu’il était entrain de ternir l’image de marque des anciens locataires de Oualata aux yeux de je ne sais qui, et pour quel objectif.

Je souhaite que cela demeure une impression, il n’avait pas besoin de relever ces détails car aucune information n’est neutre.

Ibrahima Moctar Sarr

via cridem
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire