https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Deme Aziz : L’appel du désert

Résultat de recherche d'images pour "l'appel du desert mauritanien"L’appel du désert très fort ce sentiment complexe répond sans doute à un besoin de nature, de pureté de la part des populations urbaines qui, ne serait ce que quelques jours, veut s’échapper à l’oppression de la vie citadine.
Il est des pays conquis aux voyageurs, offerts aux touristes, où le seul effort requis est de s’allonger sur le sable, ou le changement admis est une affaire de centigrades.
La Mauritanie n’est pas de ceux la, pour s’y rendre, pour la vivre, et la visiter, l’humilité et le respect de soi et des autres sont des viatiques autrement plus important que le culte de l’exotisme. La Mauritanie en somme se mérite.
Situé à l’extrémité du Sahara dont les immenses étendues de sable viennent mourir dans l’océan atlantique, la Mauritanie présente un cadre exceptionnel pour un tourisme sélectif de qualité. Terre de contrastes marqués dans la nature comme dans la société, carrefour des civilisations, elle ne vous laisse jamais indifférent pays désertique émaillé d’Oasis, véritables îlots de vie et de fraîcheur. La Mauritanie constitue l’un des rares lieux ou l’on vit en symbiose avec la nature. Îlots rocheux, navigation sur les regs, écrivains, poètes ou voyageurs ont toujours comparé le désert à la mer, mais c’est en Mauritanie que nous verront réellement se marier, les deux immensités du Sahara et de l’océan atlantique.
Sahara, pays d’aventure et de rêve, mais de dures réalités. Ceux qui vous guiderons à travers ces lointaines contrées, d’oueds en garais, de Guelb en canyons, sont nés dans cet immense univers. leurs connaissances du terrain, des points d’eau, de la faune et de la flore est parfaite, et ils feront tout pour vous apporter un maximum de plaisir et de bien être. Les paysages sont extrêmement variés, les contrastes envoûtants. Le touriste, qu’il soit scientifique, chercheurs, étudiant ou simplement à la recherche d’aventure y trouver satisfaction. Lorsque vous arrivez au Sahara, pour la première fois ou la deuxième fois, vous remarquerez immédiatement la paix qui y règne. Un silence absolu, incroyable, prédomine à l’extérieur des villes, et à l’intérieur même, dans les lieux agités comme les marchés, l’air a quelques chose d’assourdi, comme si le calme était une force consciente qui, refusant l’intrusion du bruit, le réduit et le dissipe aussitôt.
Et puis, il y a le ciel, à côté duquel tous les autres ciels ne sont que pâles essais solides et lumineux, il est toujours le point central du paysage. Au couchant, l’ombre incurvée, précise de la terre monte rapidement de l’horizon y découpant une zone claire et une zone sombre.
Quand toute la clarté du jour a disparu, et que l’espace est rempli d’étoiles, le ciel est toujours d’un bleu brûlant, intense, très foncé au zénith et plus clair en direction de la terre, si bien que la nuit ne devient jamais noire.
Vous franchissez la porte du fort ou de la ville, vous dépassez tous les chameaux couchés à l’extérieur, et vous vous éloignez vers les dunes pierreuses, et vous restez un moment seul. Bientôt soit vous frissonnez et retournez en toute hâte à l’intérieure des murs, soit vous restez là, et vous vous laissez gagnez par quelques chose de très particulier, que ceux qui vivent dans cette région connaissent, et que les français appellent le baptême de la solitude, c’est une sensation unique, qui n’a rien a voir avec le sentiment d’être seul. Car le lieu dispose d’une mémoire, dans un paysage entièrement minéral, éclairé par les étoiles comme par des feux, même la mémoire disparaît, il ne reste que votre respiration et les battements de votre cœur. Un processus de réintégration de soi étrange, qui n’a rien d’agréable, commence en vous, et vous avez le choix entre le combattre et tenir a rester la personne que vous avez toujours été ou bien lui laisser libre cours car personne, après un certain temps au Sahara, n’est plus tout à fait le même.
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire