France/Mauritanie : visite de projets AFD par le deputé Bridey (Communiqué de presse )

Communiqué de presse : visite de projets AFD par le deputé BrideyAFD - Ce mercredi 31 juillet, en amont de l’investiture de son excellence Mohamed O. El Ghazouani, nouveau président de la République islamique de Mauritanie, Monsieur Jean-Jacques BRIDEY, député français et président de la commission de défense nationale et des forces armées, a profité de son temps de présence à Nouakchott pour visiter des projets de l’Agence française de développement (AFD).

Accompagné par Robert Moulié, Ambassadeur de France en Mauritanie et par Lionel Yondo, Directeur de l’Agence française de développement (AFD) à Nouakchott, la visite s’est effectuée en deux temps et a permis de se rendre au centre de santé de Sebkha, ainsi qu’à la cellule locale de l’Agence nationale de promotion de l’emploi des jeunes (ANAPEJ) au Ksar.

Au Centre de santé de Sebkha, la délégation a été accueillie par le Dr. Aly Cheibany, adjoint à la Direction de la santé de base et de la nutrition au Ministère de la Santé, par le Dr. Sidi Mohamed Abdel Aziz, Coordinateur du Programme national de santé de la reproduction (PNSR), par Fatimetou Mint Moulaye, Responsable technique au sein du PNSR, ainsi que par l’équipe du centre de santé de Sebkha, dont le Dr. Varwa, médecin-chef s’est fait le porte-parole.

Le centre de santé bénéficie depuis 2002 de l’appui du PNSR offrant ainsi la possibilité aux femmes enceintes d’adhérer au dispositif du forfait obstétrical. A ce jour 90% des 5000 femmes venant annuellement accoucher au centre de santé choisissent de souscrire au forfait.

Les objectifs du forfait obstétrical sont ainsi à la fois d’améliorer l’accès financier des femmes aux soins maternels, et d’en améliorer la qualité, grâce à un mécanisme d’accréditation des structures de santé proposant le forfait obstétrical et aux systèmes de gestion spécifiques des médicaments et des primes au personnel. Plus concrètement le forfait permet l’accès à des consultations prénatales, à une échographie, à un accouchement assisté par du personnel médical qualifié et enfin à une consultation post-natale.

Dispositif emblématique dans le pays, le forfait fait actuellement l’objet d’initiatives destinées à améliorer l’offre de services auprès des 65 000 femmes qui chaque année adhèrent au forfait.

L’AFD accompagne ces initiatives, à travers un nouveau financement de 5 millions d’euros répondant aux priorités du ministère. Ce financement permettra au PNSR de poursuivre son travail d’accompagnement des structures sanitaires proposant le forfait, conjointement avec les Directions régionales des wilayas du pays, dont l’Assaba sera le principal récipiendaire.

Suite à cette visite, la délégation s’est rendue à la cellule locale de l’ANAPEJ. Entouré de Messieurs Ahmed Ould Mohamed Mahmoud Ould Deh, Secrétaire général du Ministère de l‘emploi, de la fonction publique et de la modernisation de l’administration, Beyte Allah Ould Ahmed Leswed, directeur général de l’ANAPEJ, et El Bechir Ould Abd Razagh, Directeur du développement des compétences à l’ANAPEJ, la délégation a pu considérer les appuis de la France pour le développement de l’employabilité des jeunes en Mauritanie.

Les défis inhérents à l’employabilité sont nombreux, particulièrement à Nouakchott, qui accueille 25% de la population mauritanienne, et dont le chômage touche plus de 17% de la population. Des initiatives comme les cellules Cap Insertion, portées jusqu’en 2016 par l’ONG GRET sur financement AFD, ont été un pilote salué par les pouvoirs publics mauritaniens, et intégré dans le dispositif d’insertion de l’ANAPEJ.

Au-delà de la mise en relation entre l’offre et la demande sur le marché du travail, le projet s’est davantage appuyé sur le positionnement du demandeur d’emploi afin de développer ses compétences de vie et son savoir-être dans le monde professionnel. Les résultats de ce projet, soutenu en partie par l’AFD, ont été capitalisés et valorisés dans la nouvelle stratégie de l’ANAPEJ.

C’est grâce à cette approche innovante que l’AFD a choisi d’appuyer, à travers son quatrième Contrat de désendettement et de développement (C2D 4), la structuration et le déploiement de l’offre de services de l’ANAPEJ sur l’ensemble du territoire mauritanien. Au cours des prochaines années, des agences locales devraient être renforcées ou voir le jour dans des villes comme Kiffa, Néma, Nouadhibou, Rosso ou encore Kaédi.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire