https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

A propos de l’UFP

UFP: Communiqué de presse « Celui qui s’interpose entre des frères, risque d’étouffer sous leur pression » ( ELLI T’KHAL BEYN LIKHOUT YIDHAYGOU E3LIH).
Il n’y a pas meilleurs frères que Kadiata Malick Diallo, Mohamed Ould Mouloud et Moustapha Ould Bedreddine. Les liens qui les unissent sont plus forts que l’amitié, que le sang, que l’ethnie et que la race.
Les multiples épreuves de la lutte, de la clandestinité, de l’isolement et des privations, de tout genre, qui ont façonné et cimenté leur solidarité et leur estime réciproque, n’ont d’égal que leur patriotisme et leur engagement sincère pour l’unité et le bien-être du peuple Mauritanien.
L’UFP est une famille forte, d’une cohésion et d’une endurance, telles que ne sauraient la détruire les vagues les plus hautes qui hantent les meilleurs couples.
Je sais de quoi je parle, en ma qualité de compagnon de route de la plus part de ses membres fondateurs et d’ancien militant, ayant été honoré de diriger la première campagne électorale d’un candidat à l’élection Présidentielle issu du MND et de l’Ecole des Kadihines : Mohamed Ould Mouloud.
Et comme dit l’autre adage populaire, « un esclave ne doit jamais rire du tabassage d’un autre esclave » (BATIT 3ABD MAT’DHE7AK WA7ID OKHAR). La douloureuse épreuve que traverse l’UFP, ne doit pas faire croire à ses détracteurs et à ses ennemis, qu’ils sont arrivés à leurs fins.
Le meilleur service que nous pouvons rendre à l’UFP c’est de lui souhaiter de puiser dans sa riche histoire et sa longue pratique de la critique et de l’autocritique, les solutions les plus objectives, qui préservent son unité et sa combativité.
Quand l’UFP jugera nécessaire de faire appel à certains de ses nombreux amis pour une mission de bons offices, elle n’aura que l’embarras du choix.

Ahmed Mohamed Yedaly
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire