La Mauritanie a commencé ses travaux au siège de l’alliance militaire en Arabie Saoudite

L’Alliance Militaire Islamique de Lutte contre le Terrorisme a annoncé que l’Afghanistan, la Mauritanie et le Gabon avaient envoyé des représentants pour commencer à travailler au siège de la coalition à Riyad, la capitale saoudienne.

Selon l’agence de presse saoudienne officielle, le nombre de pays actuellement représentés au Centre pour le combat militaire islamique contre le terrorisme a atteint 18, avec une augmentation attendue d’ici la fin de l’année.

Ces pays sont : la jordanie, l’Afghanistan, les Emirats Arabes Unis, Bahreïn, Bangladesh, Comores, Cuba, Djibouti, Égypte, Koweït, Liban, Jamahiriya arabe libyenne, Mali, Mauritanie, Niger, Soudan et Yémen.

L’Alliance compte 41 pays qui collaborent pour coordonner et intensifier leurs efforts individuels dans la guerre internationale contre le terrorisme et l’extrémisme violent, et s’associent aux autres efforts internationaux pour maintenir la paix et la sécurité internationales.

La mission du Centre de l’Alliance islamique est d’établir des partenariats stratégiques entre les États membres, les pays d’appui et les organisations internationales afin de renforcer les capacités, d’échanger des pratiques optimales internationales ainsi que des informations et des compétences en matière de lutte contre le terrorisme.

L’alliance a été fondée en décembre 2015 sous la direction de l’Arabie saoudite.

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=50467

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire