https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Ely Abdellah : Adieu, Villa Massa!

L’image contient peut-être : ciel, plein air et natureLa villa de passage dite villa Massa, sise à l’ilot V a été détruite ce après-midi par des engins dépêchés sur place pour cette mission.

 

Après les Blocs rouges, la Cité Police, la Fanfare, le Groupement d’escadrons d’escorte et le bâtiment du sénat, voilà que notre direction nationale vient de prendre la décision historique et surement très sage de se passer de la Villa Massa.

La fin de mandat, notre président n’en a cure! Il a un programme qui se moque du temps et qui comprend, des fois, de la construction mais aussi parfois de la destruction.
Aujourd’hui, la Villa Massa, qui a vacillé sous les coups de pelles de puissants engins, a souffert in extrémis du volet «démolition » du programme du président sortant.

Adieu, Villa Massa! Le président sortant n’a pas voulu te laisser debout!

……

Cette villa qui servit sous le régime du président Moktar Ould Daddah de logement à M. Sall Abdel Aziz et, plus tard, sous la junte militaire de logement de fonction au Colonel Bousseif avant de devenir une villa de passage où séjournent les hôtes de la République.

Elle était une simple villa servant de logement de fonction pour un haut dignitaire de l’Etat.
Ce n’est que bien après, avec la junte militaire, qu’elle a été transformée en villa de passage pour l’hébergement des hôtes de marque. En ce moment là, un certain agent du nom de Massa était chargé de l’entretien de cette villa et, au protocole d’Etat, ils l’ont appelée «Villa Massa » pour la différencier des autres villas de passage.
Et voilà qu’aujourd’hui, le Destin nous ravit cette villa et on la ravit à Massa.

Ely Abdellah

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire