Le président sortant intesifie ses activités , ces derniers jours….Quelle lecture en tirer?

Pour la seule demi journée de ce mercredi 24 juillet (avant 14 heures) , le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz a visité : l’université Al Asriya de Nouakchott,inauguré l’institut supérieur de la langue anglaise et a reçu  les 13 présidents des conseils régionaux .

Hier,déjà ,il  avait  posé,  à Keur Macène, la première pierre d’une ligne électrique haute tension de 225 kilovolts reliant Nouakchott et keur Macène et les centrales de transformation qui s’y rapportent.

Auparavent, il avait  donné, au niveau du barrage de la localité de Voutchi, relevant de la commune de Chegar (wilaya du Brakna), le coup d’envoi officiel de la campagne agricole 2019-2020.


Que cherche-le président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz  ,une semaine avant de céder le fauteuil présidentiel à son successeur,à adresser ,comme message aux citoyens ? Vos avis …

 

1.Le Président de la République visite l’université Al Asriya de Nouakchott

Le Président de la République,Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a effectué, mercredi, une visite d’information à l’université Al Asriya de Nouakchott, situé dans la
moughataa de Tevragh Zeina.

La visite a comporté le centre des services universitaires, la bibliothèque universitaire et des facultés relevant de l’université.

Le Président de la République a écouté des explications sur les missions assignées à l’université, les composantes de cette dernière,ses équipements, ses moyens et les services qu’elle dispense aux étudiants.

L’université Al Asriya de Nouakchott qui renferme 5 établissements a été créée en juin 2016, suite à la fusion entre l’université de Nouakchott et l’université des sciences, de technologie et de médecine.

La mission essentielle de l’université Al Asriya de Nouakchott est de contribuer au rayonnement scientifique, technologique et culturel de la Mauritanie à travers le développement de la science et des connaissances, des formations initiales essentielles et professionnelles et des formations continues en plus de la délivrance de diplômes reconnus, du développement de la recherche scientifique et de la préparation des jeunes diplômés à l’insertion dans la vie professionnelle.

La mission de formation qu’elle soit initiale ou essentielle ainsi que la recherche scientifique prend en considération les besoins prioritaires pour le développement social, en coopération avec les
acteurs économiques.

 

2.Le Président de la République inaugure l’institut supérieur de la langue anglaise
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a inauguré, mercredi matin dans la moughataa de tvragh Zeina un institut supérieur pour
l’enseignement de la langue anglaise.

Le Président de la République a coupé, pour la circonstance, le ruban symbolique donnant ainsi le coup d’envoi pour le fonctionnement de cet établissement relevant du ministère de l’enseignement supérieur, de la
recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication.

Le Président de la République a été accueilli à son arrivée à l’institut par le ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication, Dr Sidi Ould Salem entouré de ses proches collaborateurs.

Le Président de la République s’est rendu dans les différentes composantes de l’institut, s’informant sur ses équipements, ses moyens et les méthodes utilisées dans l’enseignement de la langue anglaise.

Il a en outre écouté des explications sur les techniques modernes dont dispose l’institut.

Le corps professoral de l’institut se compose de professeurs
spécialisés disposant d’une haute expérience dans les différents domaines de formation.

Les locaux de l’institut sont neufs et disposent de moyens développés.

Chaque étudiant recevra un portable. Le nombre d’étudiants dans chaque classe ne dépasse guère 14.

Chacun des étudiants trouve le temps approprié pour développer ses capacités individuelles.

Il est à noter que l’institut supérieur de la langue anglaise a été créé par décret N°2016-30, en date du 18 février 2016.

 

3.Le Président de la République reçoit les présidents des conseils régionaux
Le Président de la République, Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu, mercredi au palais présidentiel à Nouakchott, les présidents des conseils régionaux dans les 13 wilayas du pays.

La rencontre s’est déroulée en présence de M. Cheikh Mohamed Ould Cheikh Sidiya, ministre secrétaire général de la Présidence de la République, de M. Ahmedou Ould Abdallah, ministre de l’Intérieur et de la écentralisation, de M. Ahmed Ould Bahiya, directeur de Cabinet du Président de la République et de M. Ahmed Ould Bah, conseiller à la Présidence de la République.

A l’issue de la rencontre, le président du conseil régional de la wilaya du Trarza, M. Mohamed Ould Brahim Ould Seyid a fait la déclaration suivante à l’AMI :
« Le Président de la République nous a accordé cette rencontre au cours de laquelle nous avons exprimé nos remerciements et notre gratitude pour la confiance qu’il a placée en nous lorsqu’il nous a choisi pour se présenter à la présidence des conseils régionaux des wilayas à l’occasion des dernières élections législatives, régionales
et municipales.

Les 13 présidents des conseils régionaux sont élus sur les listes présentées pat l’Union pour la République fondé par Son Excellence le Président de la République et c’est là une source de fierté pour eux.

Le Président de la République nous a informés qu’un décret sera rendu public très prochainement renfermant les prérogatives des conseils régionaux conformément à la loi créant ces conseils.

Le Président de la République nous a affirmé que la décision de créer les conseils régionaux et de les doter des compétences nécessaires est irréversible, précisant que cela exige une grande responsabilité, une persévérance et un travail soutenu pour la réalisation des aspirations
des citoyens, à travers le rapprochement des services de ces derniers partout où ils se trouvent, au lieu de se rendre dans la capitale pour demander n’importe quel service, comme c’était le cas dans le passé ».

Agence Mauritanienne d’informations (AMI)

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire