https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Mon cadeau au nouveau Président

Monsieur le Président,
Je profite de votre élection à la magistrature suprême de notre pays, pour vous proposer un modeste cadeau. En général le choix d’un cadeau est fait, soit en fonction des goûts, supposés, de celui auquel on le destine, soit en fonction de l’estime que lui porte celui qui offre le cadeau.
Le mien, pour des raisons de modestie et de recherche d’originalité, ne suivra pas ce schéma traditionnel. Et de ce fait, ne correspondra peut-être pas tout à fait à vos goûts et n’exprimera pas, fidèlement, l’estime que peut avoir un électeur ‘malheureux’ pour un Président élu au premier tour.
Mon cadeau, se limitera à un inventaire de ce que vous laisse votre prédécesseur et une réflexion sur le ‘bon’ usage qui peut en être fait. Un thème déjà largement abordé par les ‘experts-évaluateurs’ de la fameuse « Aashriya » (décennie) et les ‘penseurs’ de la campagne électorale, conçue pour vous, mais peut-être pas avec vous.
Pour que mon inventaire soit plus facilement lisible et peut-être plus utile pour un Président, comme vous, qui veut parer au plus pressé, il sera court et bien aéré.
Votre prédécesseur, Monsieur le Président, vous laisse un pays économiquement à genoux, socialement fissuré et moralement meurtri.

Il vous laisse une bombe, qu’il aurait fait exploser, si vous n’étiez pas élu, mais qu’à présent, vous pouvez désamorcer.
En parallèle, il vous laisse un précieux trésor, dont il est peut-être peu conscient : tout un pays, riche et peu peuplé, à reconstruire.

Il vous laisse, à vous, et à nous, vos obligés pour les 5, et peut-être les 10 prochaines années, ‘son’ fauteuil vide.

Un vide que nous avions, nous, peut-être pas vous, attendu toutes ces longues années, et qu’il vous revient, maintenant, de combler.
Mon cadeau aura été utile, si pour votre prochaine campagne (5 ans c’est demain !) on verrait des ‘Moubadarates’ initées et animées par les veuves de la Vallée et leurs orphelins, pour vous témoigner leur reconnaissance de leur avoir redonné l’envie et le plaisir de regarder, en face, un Président Bidhani, sans la moindre trace de haine ou d’injustice.
Un objectif difficile à imaginer aujourd’hui, mais que vous et nous, TOUS, pouvons viser et atteindre. La résolution du ‘passif humanitaire’ et l’unité nationale du pays, sont à ce prix. Un joli programme pour un Président qui veut conquérir et conserver son pouvoir.
Nos dunes, nos montagnes, notre Vallée et notre océan, recouvrent suffisamment de ressources identifiées, pour nourrir tous les appétits de richesse et de développement, auxquels aspire notre peuple et que, désormais, nos ressources et compétences humaines sont capables de manager.

 

Ahmed Mohamed Yedaly
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire