https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le porte- parole du gouvernement commente les résultats du conseil des ministres

Le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte- parole du Gouvernement, Me Sidi Mohamed Ould Maham, a commenté jeudi après- midi à Nouakchott les résultats du conseil des ministres, tenu plus tôt dans la matinée.

Le porte- parole a indiqué que le gouvernement a examiné et approuvé un certain nombre de projets de lois, de décrets et de communications intéressant les différents départements ministériels.

En réponse à une question relative aux mesures sécuritaires prises par les pouvoirs publics, comme la suspension du réseau internet et le déploiement, à grande échelle, des forces de l’ordre, le ministre a précisé que le gouvernement est la seule autorité habilitée à trancher dans les questions sécuritaires et qu’il est autorisé à prendre les dispositions qu’il juge nécessaires pour sécuriser le pays à titre préventif. ‘’Une fois la situation à l’origine de telles dispositions rentrée dans l’ordre, les mesures sécuritaires seront systématiquement levées, c’est d’ailleurs le cas partout dans les autres pays du monde’’, note le ministre.

Au sujet d’une question relative à un communiqué de l’organisation ‘’Reporter sans frontières’’ qualifiant la rupture de la liaison internet de ‘’limitation des libertés en Mauritanie’’, le ministre a précisé : ‘’nous ne sommes pas concernés par les propos de l’ONG reporters sans frontières.

‘’Il est de notre responsabilité, en tant que gouvernement, de sécuriser le pays, sans tenir compte des avis ou critiques de qui que ce soit. Quand la sécurité du pays est en jeu, beaucoup de choses deviennent secondaires, voir un luxe. Naturellement le champ des libertés sera réduit suivant le seuil autorisé par la loi si l’intérêt du peuple mauritanien et sa sécurité l’exigent’’, souligne le ministre.

En réponse à une question sur la convocation par le ministre des affaires étrangères et de la coopération à certains ambassadeurs sur fond de participation, en grand nombre, de certains étrangers aux derniers actes de protestation que la ville de Nouakchott a connus, le ministre a précisé qu’il n’accuse en aucun cas les gouvernements des pays voisins ni leurs peuples, ni leurs appareils d’avoir pris part à ces évènements sinon une autre position serait prise, dit-il.

Il a ajouté que le ministre des affaires étrangères a convoqué les ambassadeurs de ces pays, dont certains ressortissants ont pris part aux actes de vandalisme pour informer les membres de leur colonie qu’ils sont des hôtes et ne doivent pas participer aux actes de sabotage et ne sont pas concernés par la question de l’élection, notant que les derniers évènements sont effectivement liés à des mains étrangères opérant dans l’ombre et avec des éléments de l’extérieur.

AMI

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire