Voter Mohamed Ould CHEIKH MOHAMED AHMED OULD GHAZOUANI, C’est également faire le choix du cœur en plus de celui de la raison.

 Resultado de imagen de Colonel Houssein BABY  mauritanie photosFin 2018 nous avions écrit :

« Nous avons nous autres membres des Forces Armées et de Sécurité, ceux en activité comme ceux admis à la retraite, opté pour une vocation qui nous lie et nous oblige. Nous avons choisi de nous hisser au-dessus des petites contingences liées à l’effervescence politique ambiante, des empoignades et joutes de cette mondanité faite d’hypocrisie et de mesquinerie, du mensonge et des commérages qui souillent et brident la liberté de penser par ce terrorisme intellectuel qu’ils imposent… Cette charge dont nous avons fait notre vocation est un immense honneur pour tous ceux qui ont eu à l’assumer mais elle est aussi et surtout un défi doublé d’un contrat moral et éthique à durée indéterminée dans toute l’expression de notre manière d’être et de vivre. Une manière de vivre balisée par les principes de droiture, d’honneur et de grandeur. Nous avons pris sur nous de nous extraire de cette mêlée pour demeurer les gardiens des symboles et des valeurs, aux ordres de ceux que nos compatriotes se sont librement et souverainement choisis comme chefs. C’est précisément pour cette raison fondamentale que nous soutenions sans réserve aucune celui-là même qui a été plébiscité sans équivoque par le peuple et ce, à deux reprises consécutives. »

Pour ces mêmes raisons, par fidélité à nos grandes ambitions pour le pays, nous proclamons notre soutien appuyé à la candidature pour la présidentielle 2019 de Mohamed Ould CHEIKH MOHAMED AHMED OULD GHAZOUANI. Un choix lucide et sincère qui ne manquera pas de hisser notre cher pays au niveau des nations qui comptent.

La situation socio-géopolitique de notre pays impose, sous peine d’une déstabilisation irréversible, qu’il soit en des mains aptes à le préserver des nombreux risques environnants. Ceux, comme moi, qui ont connu l’homme de près ne sauraient nourrir le moindre doute quant à sa capacité à mener la Mauritanie vers le meilleur. A cette étape particulièrement délicate de son évolution dans un contexte national et international complexe, seul l’homme du consensus, du renouveau politique, démocratique et économique qu’est Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould GHAZOUANI saura atteler le pays à la dynamique susceptible de le mener vers la stabilité et le développement. Sa piété, son éducation, sa culture et ses compétences l’y prédestinent naturellement, d’où ce choix à la fois de la raison mais aussi du cœur.

Tous les candidats ont certes des qualités, mais en voir autant réunies chez une même personne est une chance à ne pas manquer. En dix ans, le pays a fait un bond qualitatif incontestable avec le président Mohamed Ould ABDEL AZIZ, notre souhait le plus ardent pour la jeunesse et les générations futures est que cette action soit consolidée, rationalisée et maximisée pour que ses retombées profitent à toutes les filles et fils du pays, dans une atmosphère de quiétude et de paix.

Vous conviendrez avec moi qu’en dehors du choix ci-haut suggéré, celui de Mohamed Ould CHEIKH MOHAMED AHMED OULD GHAZOUANI, nous nous engagerions dans un aventurisme risqué, une descente vers l’inconnu.

 

En ces mêmes circonstances, nous avions également dit :

« Lorsque l’un des nôtres, pour des raisons de force majeure liées à la sécurité de la Nation vient à prendre part au pouvoir politique, il le fait généralement avec cœur et sincérité dans un engagement entier que seul sait consentir le soldat.

L’histoire des nations abonde d’exemples dont certains forcent l’admiration et le respect. »

Ceci à l’adresse de ceux apparemment allergiques à l’odeur de l’uniforme qui se doivent d’intégrer que le fait d’avoir été militaire ne saurait disqualifier un citoyen d’exercer une fonction politique, fut-elle la plus élevée. Un militaire n’est ni plus ni moins qu’un citoyen, un serviteur de l’état comme tout fonctionnaire, à la seule différence qu’il porte un uniforme. L’ancien militaire quant à lui redevient un citoyen comme tout autre, jouissant des mêmes droits et soumis aux mêmes devoirs que tout autre mauritanien. Dans bien des nations, celles-là mêmes où la démocratie est la plus enracinée, cet antécédent du métier des armes est plutôt ressenti et ce à juste titre, comme un atout pour exercer avec efficacité les responsabilités les plus exigeantes.

L’intérêt vital de la Nation nous invite, voire nous commande de répondre à l’appel de la maturité et de la sagesse en portant à la magistrature suprême le frère Mohamed Ould CHEIKH MOHAMED AHMED OULD GHAZOUANI

 

Intendant-Colonel/ret Houssein BABY

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire