Présidentielle mauritanienne : les enfants interpellent les six candidats [PhotoReportage]

Présidentielle mauritanienne : les enfants interpellent les six candidats [PhotoReportage]En Mauritanie, les enfants ne veulent pas être aux abonnés absents de la présidentielle du 22 Juin 2019.

Mercredi, ils ont interpellé les six candidats à cette élection, en l’occurrence Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed dit Ould Ghazouani, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Biram Dah ABEID, Kane Hamidou Baba, Mohamed Ould Maouloud et Mohamed Lemine El Mourteji El Wafi.

Dans une déclaration intitulée « La Mauritanie que nous voulons », ils y interpellent les 6 candidats à prendre en compte leurs préoccupations dans leurs projets de société.

« Nous devons également promouvoir le développement de notre pays à travers nos jeunes et nos enfants », explique lors d’une conférence de presse mercredi Hamma Ould Souvi, président du Réseau national des Associations de Jeunes (RENAJ) qui pilote l’initiative « La Mauritanie que nous voulons ».

Dans leur déclaration, les enfants ont fait le diagnostic de la non réalisation de leurs droits fondamentaux. Diagnostic qui touche l’école, la santé, l’état-civil, la précarité, la mortalité infantile, les mariages précoces, l’excision ou encore l’éducation.

D’importantes propositions, au nombre de 10, figurent dans leur déclaration. Elles seront soumises aux 6 candidats, à l’élection présidentielle du 22 Juin. Son contenu sera vulgarisé à l’intérieur du pays, auprès d’autres enfants, à travers une campagne de sensibilisation, afin qu’ils puissent jouer pleinement leur rôle dans le développement du pays.

Texte | Par Babacar Baye NDIAYE

©CRIDEM / (13 Juin 2019)

Ci-joint le communiqué de Presse relatif à l’initiative « La Mauritanie que nous voulons »

A l’occasion du lancement de la campagne présidentielle, la jeunesse mauritanienne se mobilise autour du Réseau National des Jeunes Mauritaniens (RENAJ) afin de faire entendre sa voix. Du 7 au 22 juin prochains, un collectif composé de jeunes mauritaniens effectue un tour du pays afin d’ouvrir le débat et de recueillir les doléances des enfants et des jeunes avant de partir à la rencontre des candidats.

« C’est une année importante à double titre » précise Hama Souvi, Président du RENAJ. « Tout d’abord parce que nous célébrons cette année le trentième anniversaire de la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE), mais aussi parce que l’élection présidentielle nous offre une opportunité unique de porter haut la parole des enfants de Mauritanie et de réitérer notre engagement quant au respect des droits de l’enfant. »

La Mauritanie que nous voulons

C’est avec le message fort « La Mauritanie que nous voulons », relayé dans les médias et sur les réseaux sociaux que les jeunes espèrent sensibiliser l’opinion publique et faire entendre leurs revendications sur la nécessité d’agir dès aujourd’hui dans les domaines de l’accès à la santé, à l’éducation, à la nutrition et à la protection pour tous.

Des représentants des enfants de toutes les régions du pays se sont concertés et ont élaboré « La Déclaration des enfants de Mauritanie » regroupant leurs revendications et doléances. Cette dernière a été mise en ligne avec pour objectif d’atteindre un maximum de signatures.

Elle sera par la suite soumise à l’ensemble des candidats à l’Election présidentielle par quinze enfants et jeunes représentants des régions afin que ceux-ci s’engagent, s’ils sont élus, à mener une politique en faveur des enfants au cours de leur mandat.

Suivez les activités du collectif LA MAURITANIE QUE NOUS VOULONS sur facebook Engagez-vous auprès des enfants de Mauritanie en signant la déclaration ici

Contact : Hama SOUVI
46431035
hsouffi@yahoo.fr


Avec Cridem, comme si vous y étiez…

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire