https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

« Human Rights Watch » demande à la Mauritanie d’autoriser Ould Sellahi à voyager

Human Rights Watch a appelé les autorités mauritaniennes à délivrer sans délai un passeport à Mohamedou Ould Sellahi, ancien détenu de Guantánamo,ou  clarifier les raisons juridiques  le privant  de son droit à voyager.

Lama Fakih, directeur de la division  de Human Rights Watch, au Moyen-Orient et Afrique du Nord, a déclaré  : «  »Il n’a pas  suffit  que les États-Unis aient incarcéré Mohammedo Ould Sellahi, pendant 14 ans sans inculpation, voilà que  le  gouvernement de son pays  le prive aujourd’hui, de ses droits, sans inculpation ,aussi ».

Ould Sellahi a déclaré à Human Rights Watch qu’il souffre de douleurs au dos et de douleurs des suites d’  une opération chirurgicale  de la vésicule biliaire subie  à Guantanamo.

Sans passeport, Ould Sellahi, qui n’a pas d’autre nationalité, ne peut pas se rendre à l’étranger pour se faire soigner, car , selon lui, son traitement n’est pas disponible en Mauritanie.

Les États-Unis avaient  libéré Mohamedou  Ould Sellahi, le célèbre auteur de : « les carnets de Guantanamo » , après plus de 14 ans de détention en Jordanie, en Afghanistan et à Guantánamo, avant qu’il ne soit  ramené en Mauritanie. Les autorités locales semblent maintenant restreindre arbitrairement ses  droits.

 

Source : http://zahraa.mr/node/20471

Traduit par adrar.info

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire