https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le Président de la CENI veut associer les candidats de l’opposition, ou veut-il les ‘compromettre’ ?

Présidentielle 2019- Le président de la Céni assure que l’imprimerie Mazaya est un « bunker»Dans ses nombreuses tentatives pour couvrir son ‘fournisseur’ de bulletins de vote, le Président de la CENI navigue entre son devoir de neutralité, aussi bien envers les fournisseurs, que vis-à-vis des candidats à la Présidentielle, d’une part et l’obligation de ‘fidélité’ à son employeur, d’autre part.

Une partie de ‘ping-pong’ où la conscience et les intérêts matériels disputent un match bien délicat.
Comme dans tous les matchs où l’arbitre est acquis à une partie, le droit et la justice seront fatalement les grands absents.
Pourtant, l’enjeu est tel que le parti-pris risque d’entacher pour longtemps l’image et la conscience, de celui qui aura fait le choix de faire élire le candidat du système, au détriment de ceux du peuple.
Pour se ‘protéger’ de tant de soupçons, le Président de la CENI, un ex ‘leader’ de l’opposition, tente de compromettre les candidats de cette même opposition, ses compagnons d’hier, en les invitant à participer, avec lui, au contrôle de la livraison physique des Bulletins de vote.

Une ‘offre’ qu’ils risquent de rejeter, pour… non-conformité

 

Ahmed Ould Mohamed
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire