Un syndicat critique la tendance de certains candidats à supprimer l’enseignement privé

L’Union générale de l’enseignement privé en  Mauritanie a dénoncé le fait que certains candidats à la présidence, voudraient supprimer  l’enseignement privé , « malgré les services qu’il rend au pays et son engagement en faveur du secteur social (investissement social et non à but lucratif) ».

Le syndicat a déclaré, dans un communiqué ,que cette question  figure explicitement dans le programme du candidat Mohammed Cheikh Mohammed Ahmed al-Ghazwani. Il laisse entendre  que l’enseignement privé sera reservé aux fils  des riches tandis que l’enseignement général , pour  les enfants issus  des  couches sociales pauvres .

 

Source : https://alakhbar.info/?q=node/18267

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire