Quand le camp Ould Ghazouani s’encombre d’un mauvais payeur

En cette période électorale où chaque candidat a constitué son équipe de campagne, notre rédaction a été surprise de constater que dans l’équipe de proximité du candidat Mohamed Ould Ghazouani se trouve un individu concerné par une affaire de chèque sans provision dans le cadre d’une transaction commerciale.

  En date du 11 janvier 2018 Kassataya révélait la poursuite de ce directeur d’un établissement public, aujourd’hui membre influent du directoire de campagne de Mohamed Ould Ghazouani, pour émission de chèque sans provision dans une transaction commerciale.

L’homme, dont on révélait par ailleurs la proximité et les accointances avec le régime en place et qui aurait exercé des moyens de pression sur la justice, avait payé des containers d’huiles alimentaires par un chèque de 24,5 millions d’ouguiyas (ancien ouguiyas) à un fournisseur mauritanien.

Ce dernier n’a pas pu encaisser son dû faute de provision dans le compte du débiteur.

 

Après des tentatives infructueuses pour récupérer son argent, le fournisseur avait saisi la justice. L’affaire est encore pendante devant le tribunal correctionnel. L’absence de célérité dans cette affaire qui relève du droit pénal interroge les chroniqueurs judiciaires.

Il faut rappeler que le candidat Mohamed Ould Ghazouani qui a promis de lutter contre la délinquance à col blanc tout en menant une campagne propre en prélude d’une gouvernance vertueuse.

Nul doute que cette affaire qui ressemble à de l’escroquerie sera un boulet difficile à assumer.

 

Nous reviendrons sur cette affaire avec d’autres informations.

 

Kassataya

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire