https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Banque centrale: notre secteur financier est confronté aux risques de financement du commerce international

« L’accès aux services financiers et le contrôle des risques associés au financement du commerce extérieur sont l’un des défis les plus importants auxquels notre secteur financier est confronté », a déclaré le Gouverneur de la Banque centrale de  mauritanie, Abdelaziz Ould Dahi.

Ould Dahi a ajouté, lors de l’ouverture conjointe de deux ateliers, en coopération avec la Société financière internationale (IFC), que la Banque centrale de Mauritanie ,avait lancé un projet de modernisation de l’infrastructure financière, évoquant l’adoption d’une loi à cet égard en juillet 2018.

« Cette loi définit le cadre législatif d’un système de paiement national et crée un environnement favorable au développement des services financiers numériques », a déclaré le gouverneur de la banque centrale.

Il a également souligné que la Banque centrale mauritanienne avait fait de la technologie moderne « un axe important du développement des services financiers numériques, pour relever les défis du développement et améliorer la couverture financière, notamment par téléphone, en raison de la couverture étendue de son réseau, qui dépasse 100% ».

Ould Dahi a exprimé l’espoir que les deux ateliers fourniraient des solutions innovantes qui gagneraient le pari des technologies modernes et bénéficieraient de leur impact positif, ainsi que de la rapidité et de la qualité des services financiers numériques.
Les deux ateliers dureront quatre jours, avec la participation d’acteurs du secteur financier mauritanien et de leurs homologues de plusieurs pays africains.

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/18249

Traduit par adrar.nfo

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire