https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Aïoun : Biram fustige les leaders haratines

En meeting ce samedi 8 juin à Aïoun, Biram Dah Abeïd a dézingué les présidents de partis et d’ONG haratines , « des bras armés du régime», qui n’ont cessé de le vilipender. Les qualifiant de «laudateurs » et de  « valets », Biram révèle qu’ils sont  les porteurs de la voix du mensonge et de messages qui trompent le peuple .
Sur cette lancée, il n’a pas mâché ses mots à l’encontre du régime de Ould Abdel Aziz qui est, dit-il, à l’origine  de la marginalisation de toutes les couches sociales, estimant que les mauritaniens sont victimes de l’arbitraire et d’inégalités criantes. Ainsi,Biram a mis à nu la politique exclusionniste du régime qui depuis une décennie a mis en marge des composantes importantes notamment des haratines à la marge de la sphère étatique et des rouages économiques.
Déroulant son programme électoral fondé sur la renaissance du pacte social, Biram promet l’émergence d’une société juste et égalitaire où tous les mauritaniens se reconnaîtront. Il a réitéré son intention de combattre l’esclavage et  le racisme.
Biram  a appelé les populations d’Aïoun comme celles de Néma la veille à saisir l’occasion qui leur est offerte le 22 juin 2019 pour matérialiser les aspirations des mauritaniens à un changement pacifique en votant massivement en sa faveur.
Différents orateurs notamment le directeur de la campagne au Hodh Gharbi, Mohamed Ould Breïka s’étaient relayés au micro pour vanter le programme électoral du candidat, ses mérites à travers son combat pour l’avènement d’une société démocratique et juste non sans dénoncer les maux dont souffre le peuple mauritanien résultant,selon eux, de la gestion gabégique du régime de Ould Abdel Aziz. Ils ont appelé les mauritaniens à sanctionner le candidat du régime qui espère perpétuer un système honni par l’écrasante majorité de la population.

Le Calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire