https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Présidentielle : Prophéties de non-prophètes

 Ils sont deux à avoir donné des « garanties » de poids relatives à l’issue de la campagne électorale :

1-Le Président de la République, qui a affirmé dans son discours d’ouverture de la campagne de son candidat, « qu’il n’y aura pas de deuxième tour et que Ghazwani est le gagnant ».
Cette assertion, du Président de tous les Mauritaniens, y compris les candidats à la Présidentielle, lève toute équivoque, s’il en était besoin, sur sa neutralité et celle de l’Administration publique.
C’est aussi et surtout la consigne (ordre) de vote que pouvait attendre une CENI, cousue mains, et taillée pour faire gagner le candidat du système.

2-Le Président de la CENI, dans un discours d’amalgames, dont il a les secrets, « corrige », pour mieux la vendre, la consigne de son employeur, en « rassurant » les candidats et les électeurs, sur la transparence et la neutralité de son organisme.
Il leur suggère de les associer au contrôle de la transparence des opérations ( pas des marchés) de l’intouchable « usine » chargée de l’impression des bulletins de vote.
Plus habile et plus fin que le Président de la République, celui de la CENI, ayant « verrouillé » toutes les issues des urnes, s’offre le luxe de dire publiquement : venez me contrôler.
Il faut espérer qu’il soit entendu par les organismes de suivi des élections : UE, USA, UA, For- Mauritania, FONAD, et autres ONG des droits de l’homme.

Ce que le Président de la République et celui de la CENI feignent d’ignorer, c’est que les élections Présidentielle de 2019 constituent un rendez-vous historique, auquel la rue, le peuple, et les pauvres de la « décennie » veulent jouer leur rôle, en tant qu’acteurs actifs et prendre leurs responsabilités.

C’est ce nouvel élan, expression des rendez-vous manqués et du ras-le-bol général, qui risque de fausser toutes les prévisions et consignes du système et de ses organismes aux ordres.

Ahmed Ould Mohamed
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire