Lettre du Président de la Fondation Sahel adressée aux candidats aux élections présidentielles

Lettre du Président de la Fondation Sahel adressée aux candidats aux élections présidentiellesLa Fondation Sahel pour la Défense des Droits de l’Homme, l’Appui à l’Education et à la Paix Sociale Dans deux semaines, vous aurez, nous l’espérons pour vous, à gouverner la Mauritanie et mener nos concitoyens vers des avenirs meilleurs.

Notre fondation « Sahel pour la Défense des Droits de l’Homme, l’Appui à l’Education et à la Paix Sociale » sera là pour accomplir son devoir et poursuivre ses objectifs. Nous souhaitons travailler avec vous et vous solliciterons, autant de fois que nécessaire, pour réaliser nos buts.

En attendant ce moment, nous aimerions profiter de ces moments de campagne présidentielle pour nous présenter à vous et vous présenter quelques axes de réflexion qui nous semblent importants pour mériter toute votre attention.

La Fondation Sahel pour la Défense des Droits de l’Homme, l’Appui à l’Education et à la Paix Sociale (agrément numéro 082 du 3 mars 2017 ) est née de la volonté de quelques militants chevronnés de la cause antiesclavagiste et pour la défense des droits humains qui, après avoir expérimenté les méthodes d’agitation et de mobilisation sur le terrain des victimes de l’esclavage, en sont arrivés à la conclusion que, maintenant, il convient de passer à la vitesse supérieure et de changer de braquet.

La vitesse supérieure et le changement de braquet consistent à s’attaquer aux racines du mal et à l’éradiquer. Pour la Fondation Sahel les racines du mal sont symbolisées dans le maintien des fils et filles des victimes dans l’ignorance, cette camisole de force que se transmettent les générations et qui leur interdit tout espoir de s’en sortir.

Les victimes de l’esclavage, de ses séquelles, de la discrimination raciale, l’exclusion sociale et ceux de la marginalisation sont maintenant éveillées à leurs droits. Elles les revendiquent avec une impatiente qui risque de mettre à mal la paix sociale dans notre pays.

Sans attendre une quelconque aide, notre Fondation a déjà scolarisé plus de 1000 enfants issus des milieux les plus défavorisés et promis à la rue et à la délinquance. Elle a mené plusieurs campagnes de porte-à-porte pour chercher ces enfants, rencontrer leurs familles, résoudre leurs problèmes d’Etat civil et leur proposer un schéma éducatif.

Les schémas éducatifs que nous avons proposés sont divers et variés. Ils vont des places dans les écoles privées que nous obtenons à titre gracieux ou à prix réduits aux parrainages par personne tiers en passant par les écoles d’été, les cours de soutien aux élèves en classe de concours.

Aujourd’hui, à l’aube de la campagne que vous vous apprêtez à mener, nous vous serions reconnaissants de prendre en considération les axes de réflexion suivants pour l’élaboration de votre programme :

1- La proclamation de la lutte contre l’esclavage comme Grande Cause Nationale pour la première année de votre mandat ;

2- Régler définitivement la question du passif humanitaire et réparer les dégâts que continue à causer le racisme d’Etat dans notre pays.

3- Une réforme du foncier agricole permettant aux victimes de l’esclavage d’accéder à la propriété des terres qu’elles cultivent et de profiter d’une aide financière et technique pour les valoriser ;

4- La création de commissariats pour la lutte contre l’esclavage qui seront chargés de traquer et débusquer les infractions à la loi criminalisant l’esclavage, loi n 31/2015

5- La promulgation d’une loi permettant aux milliers d’enfants nés hors mariage de se faire recenser et de régulariser leur situation administrative;

6- Mettre fin à l’anarchie causée par le laisser-aller dont profite l’enseignement privé dans le primaire et fermer l’établissement qui ne respectent pas les cahiers de charges.

7- La création d’une véritable Agence Nationale pour l’Eradication de l’Esclavage dotée de moyens autonomes, attachée directement à la présidence et ayant un mandat clair et bien défini ;

Brahim Bilal RAMDHANE

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire