Conférence de presse conjointe des ministres de la culture, porte-parole du Gouvernement, et des finances

Conférence de presse conjointe des ministres de la culture, porte-parole du Gouvernement, et des finances Les résultats du Conseil des Ministres, réuni jeudi matin à Nouakchott, ont été commentés dans l’après-midi par des membres du gouvernement, lors d’une rencontre avec la presse.

Il s’agit des ministres de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Me. Sidi Mohamed Ould Maham et de l’économie et des finances, M. Moctar Ould Diay.

Intervenant en premier lieu, le ministre de la culture, de l’artisanat et des relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement a précisé que le conseil des ministres a examiné et approuvé un certain nombre de projets de loi, de décrets et des communications dont un projet de loi portant modification de la loi des finances initiale pour l’exercice 2019.

Commentant le projet de loi des finances modifiée, le ministre a précisé que la loi des finances initiale a été modifiée pour prendre en compte de nouvelles données ayant trait aux recettes et dépenses budgétaires en fonction des dispositions prévues par l’article 43 de la loi 039/2018 portant loi organique relative aux lois des finances et qui permettent au gouvernement d’instituer un projet de loi des finances modifiée à chaque fois que de nouvelles données s’opèrent au niveau des recettes et des dépenses budgétaires et le soumettre au parlement pour l’adopter.

Il a ajouté que le nouveau texte s’inscrit dans ce cadre et intervient pour inclure de nouvelles activités qui n’étaient pas budgétisées dans la loi des finances initiale et qui ont été réintégrées dans la loi modifiée et la recherche est en cours pour leur trouver une source de financement.

« Figurent parmi ces activités, dont le coût global est d’un milliard 491 millions 719 mille 187 Ouguiyas MRU, un programme de construction des structures scolaires à Nouakchott, en prélude de la prochaine rentrée scolaire pour un montant de 3.500.000.000 MRO et un second pour la construction d’un réseau routier à Nouakchott dont le montant programmé s’est avéré insuffisant et il lui faut une rallonge budgétaire de 680 millions Ouguiyas MRU et le coût des préparatifs de la commémoration du 59èm anniversaire de l’indépendance nationale, prévue cette année à Akjoujt, ce qui nécessite la mise en œuvre d’un important programme de développement d’accompagnement pour un montant de 4 milliards d’Ouguiyas MRU », note le ministre de l’économie et des finances.

M. Moctar Ould Diay a également cité des projets routiers qui n’étaient pas prévus dans la loi initiale et qui nécessiteront une enveloppe de 131 millions Ouguiyas MRU, d’autres dans le secteur de l’habitat, de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire pour un montant de 181 millions Ouguiyas MRU consacrés à des infrastructures de base et 916 millions Ouguiyas MRU destinés au secteur de l’eau.

« Parmi les nouveautés introduites par la nouvelle loi figurent un montant alloué au fonctionnement des conseils régionaux, la construction de 4centres de formation au profit du ministère des affaires sociales, de l’enfance et de la famille et des activités de la fédération mauritanienne de football dans le cadre de la participation de l’équipe nationale à la coupe d’Afrique des Nations », a conclu le ministre de l’économie et des finances.

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire