Ould Breideleil : Qu’attendons-nous d’un officier sans pouvoir et probablement sans détermination ?

En attendant la bonne traduction par l’auteur: le penseur Mohamed Yehdhih Ould Breideleil, Adrar.info , par soucis d’accorder la primeur de l’information à ses lecteurs ,livre une traduction approximative mais osée ,d’un avant gout de cet article, publié aujourd’hui, sur les sites arabophones.

 

Deux questions contradictoires vont inévitablement se croiser . En fait, leurs germes   et leurs embryons  coexistent et grandissent ensemble dans l’attente de la récolte: D’une part, des bouquets de fleurs de bonheur sont visibles sortir de l’une, tandis que des étincelles  enflammées jaillissent de l’autre.

Si le peuple et ses mandants politiques et culturels assument leurs responsabilités, refusent d’être de simples spectateurs curieux et décident de cesser de baisser les bras devant le mythe d’un  officier à la retraite sans autorité et probablement sans détermination , ils s’apercevront de  ce qu’ils n’auront confronté  ensemble et  apprécieront  le droit d’estimer les risques et la traçabilité  du  présent et de l’avenir du pays.

À un moment donné, ils auront réveillé une conscience et un instant de méditation , dictés par le sens du devoir.Si le temps le permet, le danger sera éliminé et le mécanisme de la fraude et de la fraude sera nécessairement réduit.

 

Source : http://zahraa.mr/node/20349

Traduit par adrar.info

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire