https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Un journal français s’attend à la libération de Ould M’khaitir, avant l’investiture du prochain président mauritanien

sur la plate-forme du journal français « Le Monde », publié le vendredi 31 mai, des écrivains  ont interpellé,le président mauritanien sortant, Mohamed Ould Abdel Aziz, à libérer  le blogueur Mohamed Cheikh Ould M’Khaitir .

Qui est emprisonné depuis le 1er janvier 2014, pour avoir mis en cause le Messager de l’Islam Muhammad (PSL), dans un posting   intitulé « Religion, religiosité  et forgerons » publié  sur sa page Facebook.

Selon le journal français, largement diffusé, la période adéquate de libération de  Ould M’Khaitir  pourrait être comprise entre l’annonce des résultats officiels des élections du 22 juin et l’investiture du nouveau président élu de la Mauritanie.

Le journal a confirmé que Ould Abdel Aziz est actuellement le seul à pouvoir libérer Ould M’khaitir, après que le  ministre mauritanien de la Justice ,ait  confirmé  ,dans une  récente déclaration,  que le détenu se trouve sous une prison administrative, après que la justice se soit dépossédée de son dossier .

Les autorités mauritaniennes hésitent à libérer Ould M’khaitire, au motif que cela se traduirait, par un mouvement  dans la rue, susceptible de déstabiliser la situation à l’intérieur du pays.

Des dizaines d’organisations locales et internationales de défense des droits humains, ont appelé les autorités mauritaniennes, à libérer le blogueur Ould Mkhaitir et ont estimé que le maintien en détention de celui-ci ,constitue une violation flagrante de diverses lois et valeurs humaines.

 

Voir  la source sur   la plateforme du  journal français sur le lien: التالي:https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/05/31/mauritanie-le-sort-du-blogueur-mkhaitir-est-entre-les-mains-du-chef-de-l-etat_5469908_3212.html

 

Source : https://www.anbaa.info/?p=49178

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire