Appel au sens du droit, de la responsabilité et de la dignité

Impression des bulletins de vote : un délit d'initié politique?Il est des moments où l’avenir de tout un peuple, de tout un pays, se trouve entre les mains de quelques individus, que seul le destin peut placer au carrefour de l’histoire.
C’est ainsi qu’aujourd’hui, trois hommes nous tiennent en haleine, en disposant de l’issue des élections Présidentielles prochaines, porteuses de tous nos espoirs pour le changement démocratique.
Il s’agit de Mohamed Ould Abdel Aziz, Président sortant, qui tire encore les ficelles du pouvoir, Mohamed Ould Ghazwani, général à la retraite, candidat choisi par Aziz et de Mohamed Vall Ould Bellal, Président d’une CENI où seul le candidat Ghazwani est représenté.
Ils ont le choix entre l’application des lois et règlements, pour conduire ces élections en toute transparence, en attribuant à chaque candidat les voix que lui donnent les urnes et de déclarer élu celui qui aura obtenu le plus grand nombre de voix.
Ou se laisser tenter par la fraude pour élire Mohamed Ould Ghazwani, indépendamment de son scort, et quels qu’en soient les moyens.


Dans les deux cas, ils auront marqué l’histoire de la Mauritanie et décidé de choisir entre le Halal et le Haram, entre la dignité et son contraire : la poubelle de l’histoire.

 

Ahmed Ould Mohamed
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire