En vingt quatre heures, trois jeunes hommes à la fleur de l’âge tombent,

Une rixe, qui a mal tourné, une attaque à main armée, un chauffard fauche un jeune, et prend la fuite.
En vingt quatre heures, trois jeunes hommes à la fleur de l’âge tombent, sacrifiés à l’autel d’une insécurité « carnassière ».
Une boucherie a l’échelle où vont les événements.
A chaque introspection, les lauriers nous retombent sur les yeux, empêchent de regarder sous nos pieds.
On relève la tête, on réajuste la couronne..
Au loin, à l’Est de M’bera, on perçoit la vaillante petite fourmi, qui dispute à la paresseuse cigale un grain de blé.
Tout est sous contrôle.
Les symboles de notre victoire calés sous l’oreiller.
Doormir.
le temps d’un sommeil prolongé.

 

Aicha Amar
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire