La saison des mensonges politiques ouverts / Abdoullah Ould Bouna

Les blogueurs sur Facebook et Whatsapp échangent actuellement une publication dont le contenu essentiel  est une  large imagination qui utilise une  propagande incensée  tirée du dictionnaire du conflit  inter golfe à travers lequel :

Al-Jazeera  adopte des scénarios fictifs faisant de M. Dahlan un héros miraculeux qui exécute des intrigues imaginaires des Émirats arabes unis contre le pays et contre le monde entier!

Un scénario  importé de l’usine de fabrique de fausses rumeurs pendant la période des élections présidentielles mauritaniennes, pour garnir  ses acharnements stupides ,en utilisant des noms mauritaniens, des faits et des événements qui n’existent pas ,qui aboutissent à  une fausse conclusion, selon laquelle les EAU ont fait pression  auprès du président Ould Abdel Aziz pour qu’il revienne sur sa décision de briguer un  troisième mandat  et qu’il propose la candidature de Ould Ghazouani  à la présidence  ,en contrepartie de l’obtention d’une garantie qui serait faite par les EAU, qui  sécuriserait  sa  fortune, qui n’existe pas dans les comptes des banques Emiraties .

Le fantasme de Al Jazeera  miroite aux  lecteurs qu’un  conflit profond existe entre Riyad et Abou Dhabi, à propos de  la Mauritanie et que le président mauritanien possède une énorme richesse gelée dans des  comptes secrets à Dubaï , qu’il cherche à  protéger à tout prix mais que les EAU se méfient  de cela!

Mensonge  dans un mensonge.

En réalité , les relations de la Mauritanie avec l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis sont des relations fraternelles de nature positive à tous les niveaux.
Le  président mauritanien a,en effet, à plusieurs reprises, annoncé en 2018, lors d’entretiens avec des chaînes internationales et des journaux, qu’il ne se présenterait pas pour un troisième mandat.

Il a également annoncé son soutien au candidat Mohamed Ould El Ghazouani sans aucune ambiguïté, bien que des pays amis de la Mauritanie, de l’Europe et du Golfe se seraient félicités d’un troisième mandat ,s’il n’avait pas fait ,lui meme,l’effort politique d’envoyer des messages pour rassurer ,malgré qu’il jouit d’une grande crédibilité dans ces pays.

Le candidat Mohamed Ould El Ghazzouani n’est  pas inconnu des forums internationaux, il gère avec le président Mohamed Ould Abdel Aziz tous les dossiers sensibles régionaux et internationaux et entretient des relations officielles et personnelles avec le Golfe, l’Europe et même les États-Unis, ainsi qu’avec les pays voisins et les pays africains….(source :https://www.anbaa.info/?p=48868)

Texte du document contesté par Ould Bouna :

 

On trouvera ci-après un compte rendu des raisons qui ont conduit à la nomination du général à la retraite Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, candidat à la présidence du gouvernement mauritanien:

Fin 2018, une banque de Dubaï a été sommée de  geler les transactions d’un compte bancaire (comptant des centaines de millions de dollars) enregistré ,au nom de l’une des filles du président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz.
Bien que le président Abdel Aziz ait lui-même de bonnes relations avec le prince héritier, cheikh Mohammed bin Zayed , l’objectif était de faire pression sur lui pour qu’il désigne Mohamed Ghazzouani à la tête de la Mauritanie.

Les  documents entre les mains de l’appareil de sécurité de l’Etat Emirati , lui permettent de contrôler le général Ghazwani plus que d’autres.

En effet, le dispositif de renseignement de cet Etat, envoyait des belles filles dans les hôtels où M. Ghazwani  séjourne, lors de ses visites , pour le séduire et l’inciter à établir des relations intimes, qui  sont filmées discrètement par des caméras de  chambres ,haute précision.

Cette méthode téléguidée  par l’appareil de renseignement, s’applique  à de  nombreuses personnalités qui visitent ou résident dans le pays.

Le président Abdel Aziz est arrivé à Abou Dhabi le 12 janvier 2019, pour assister à la Semaine de la durabilité et s’est entretenu avec Cheikh Mohamed Bin Zayed pour résoudre le problème du compte suspendu.

Ce dernier  a promis de résoudre ce problème, puis a interrogé Ould abdel Aziz quant à ses projets concernant son avenir politique. Ould Abdel aziz  lui a répondu, d’une manière plaisantant, que de plus en plus de pressions se manifestent  dans la rue et dans l’armée mauritaniennes,  lui demandant de prolonger son règne. Mais lui,  préfère personnellement respecter la constitution et voudrait nommer comme successeur , son premier ministre, Moulaye Ould Mohamed Laghdaf.

Le  Cheikh Mohammed bin Zayed aurait  répondu que cette option est correcte, mais  qu’il  doit ,plutôt, rechercher une figure militaire, acceptable pour la France et l’Occident en général ,ainsi que pour les exigences de sécurité dans la région du Sahel.

Ensuite Bin Zayed  lui a suggéré que le colonel Mohamed Yousef Dahlan, grâce à sa grande expérience, viendrait  le rencontrer à l’hôtel pour l’aider à planifier  et  développer une vision à travers laquelle les EAU peuvent  l’aider  à assurer une transition du pouvoir  ,en toute sécurité, qui garantisse ses intérêts et ceux des membres de sa famille.

La rencontre entre le colonel  Dahlan et le président Abdel Aziz n’a pas duré longtemps et le président était en colère (le colonel Dahlan lui avait  dit que le problème du compte gelé  était lié à sa décision concernant la nomination de  son successeur et que l’État (EAU)  ne pouvait pas libérer d’énormes quantités d’argent, dont les  sources sont inconnues  ,sans certaines assurances  prouvant que le prochain successeur du président ne soulèvera pas le problème de cet argent passé en fraude, car cela  nuirait à la réputation des EAU, en tant que destination pour des fonds illégaux) ).

Le président Abdel Aziz a rencontré à nouveau Cheikh Mohammed bin Zayed, puis s’est rendu à La Mecque, où son beau pére  était en deuil ,suite au décès de  son épouse, pour lui présenter les condoléances .  Là, il a essayé- en vain – de rencontrer le prince Mohammed bin Salman, prince héritier d’Arabie saoudite, pour lui proposer de faire office de médiateur, auprès du cheikh Mohamed Bin Zayed , afin de mettre un terme à ses pressions sur le choix de son successeur, mais la Cour royale Saoudienne a invoqué le peu de temps, dont dispose  le prince Mohamed Bin Selman et s’est engagée à organiser dès que possible, une réunion du prince avec le président Abdul Aziz.

Le président Abdel Aziz est retourné à Abou Dhabi ,pour faire une nouvelle offre au cheikh Mohammed en deux points:

Le premier serait, qu’il serait prêt  à se rendre à Damas (encore que les Syriens ont publié l’information de la date de la visite, avant qu’elle ne soit annulée) car il sentait depuis quelque temps,  que  le cheikh Mohamed Bin Zayed cherche à alléger le siège diplomatique arabe, contre  le  président Bachar al-Assad.

Le  deuxième point  est qu’il prolongerait  de deux ans, son  pouvoir, en accord  avec les  forces politiques de son pays  .  Tout cela, en contrepartie de la résolution du problème des fonds gelés.

La réponse de Cheikh Mohammed était claire et consiste à rejeter toute offre, ne donnant pas lieu à la désignation  du général Mohamed Ghazouani, comme candidat à la présidentielle.

Il a également exprimé au président Abdel Aziz, son refus de continuer à empêcher le pouvoir judiciaire fédéral américain d’ouvrir le dossier du compte bloqué, sans aucune mesure concrète tendant à présenter le général Ghazouani comme  candidat à la présidence mauritanienne.

Whatsapp

Version du texte originale en arabe :

في ما يلي سرد للأسباب التي أدت تقديم الجنرال المتقاعد محمد ولد الشيخ غزواني مرشحا عن الائتلاف الحاكم لرئاسة موريتانيا:
في اواخر سنة العام 2018 تم الإيعاز الى أحد المصارف في دبي بتجميد التعاملات بحساب مصرفي (بمئات الملايين من الدولارات) مسجل باسم احدى بنات الرئيس الموريتاني محمد ولد عبد العزيز
كان الهدف من ذلك الضغط عليه لترشيح ا محمد الشيخ غزواني لرئاسة موريتانيا
ورغم ان الرئيس عبد العزيز نفسه كان يتمتع بعلاقات جيدة مع  الشيخ  محمد بن زايد ولي العهد  الا ان الاوراق التي في يد جهاز أمن الدولة تمكنه من التحكم  في الجنرال غزواني اكثر من غيره حيث  درج الجهاز على ارسال فتيات حسناوات الى الفنادق التي  يقيم فيها السيد غزواني خلال زياراته المتعددة  لإغرائه واستدراجه  الى اقامة علاقات حميمة يتم تصويرها في غرف  الفنادق المفخخة بكاميرات متناهية الدقة والسرية وهذا الأسلوب معتمد  لدى الجهاز ومتبع مع العديد من الشخصيات التي تزور الدولة او تقيم فيها،
بالعودة الى قضية الحساب ، وصل الرئيس عبد العزيز الى ابوظبي  يوم 12 يناير2019 لحضور اسبوع الاستدامة و قام بالتحدث مع الشيخ محمد بن زايد لحل مشكلة  الحساب الموقوف فوعده بحلها واستفسر منه عن خططه في ما يتعلق بمستقبله السياسي  فرد عليه بشكل مراوغ مشيرا الى ضغط  متصاعد عليه في الشارع والجيش للتمديد لنفسه، لكنه هو شخصيا يفضل الالتزام بالدستور و ترشيح  وزيره الاول مولاي الأغذف  فرد عليه  الشيخ محمد بن زايد بان خياره الشخصي صائب لكن عليه البحث عن شخصية عسكرية تلقى قبولا من فرنسا و الغرب  عموما و ذلك  لمتطلبات الامن في منطقة الساحل  و اقترح عليه ان يرسل  العقيد محمد يوسف دحلان   للقائه في  الفندق لمساعدته  في التخطيط  نظرا لخبرته الكبيرة و وذلك لوضع تصور تستطيع الامارات من خلاله ان تساعد الرئيس عبد العزيز على انتقال آمن يضمن مصالحه هو وافراد اسرته،
اللقاء  بين العقيد  دحلان والرئيس عبد العزيز لم يدم طويلا وكان  الرئيس  غاضبا ( حيث اخبره العقيد  دحلان أن مشكلة الحساب الموقوف مرتبطة بقراره حول من سيخلفه و ان الدولة لا يمكنها الافراج عن مبالغ هائلة غير معروفة المصدر دون ضمانات مؤكدة ان خليفة الرئيس المقبل لن يثير مشكلة  تلك الاموال المهربة مما سيضر بسمعة الامارات كوجهة للأموال غير الشرعية )
التقى  الرئيس عبد العزيز  بالشيخ  محمد بن زايد مرة اخرى  ثم سافر الى مكة حيث يقيم صهره  للعزاء في زوجته وهناك حاول -دون جدوى- ان يلتقي بالأمير محمد بن سلمان ولي العهد السعودي  للتوسط لدى الشيخ محمد لوقف الضغط عليه في ما يتعلق باختيار من سيخلفه لكن الديوان الملكي تذرع بعدم وجود وقت في جدول الامير محمد ووعد بجدولة  لقاء للرئيس عبد العزيز في اقرب وقت
عاد الرئيس عبد العزيز الى ابوظبي وقدم عرضا جديدا للشيخ محمد يتمثل في نقطتين: اولهما استعداده لزيارة دمشق (حتى أن السوريين أبلغوا بموعد الزيارة قبل ان يتم الغاءها) حيث كان قد لمس منذ فترة رغبة لدى الشيخ محمد  لتخفيف الحصار الديبلوماسي العربي عن  الرئيس بشار الاسد و النقطة الثانية هي التمديد لنفسه لمدة سنتين في الحكم بالتوافق مع القوى السياسية  وذلك مقابل حل مشكلة الاموال المجمدة لكن رد الشيخ محمد كان واضحا و يتلخص في رفض أي عرض لا يؤدي استلام الجنرال محمد غزواني للحكم،
 كما عبر للرئيس عبد العزيز عن عدم استعداده للاستمرار في منع  القضاء الاتحادي من فتح ملف الحساب المجمد دون ان تكون هناك خطوات ملموسة في اتجاه تقديم الجنرال غزواني كمرشح  لرئاسة موريتانيا.

Whatsapp

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire