Eshak Alaoui fournit de nouvelles clarifications sur le cas du Dr. Youssef Ould Horma Ould Babana

Un des sites web mauritanien a publié , que les autorités mauritaniennes se sont désintéressées de l’affaire du président du Parti du Temam, le Dr Youssef Ould Horma Ould Babana,  parce qu’il est entré dans les territoires saoudiens avec un passeport marocain.

Sans entrer dans une discussion stérile, j’aimerais expliquer à l’opinion publique les points suivants afin d’éviter toute ambiguïté.

1. – Dr. Youssef Ould Horma, chef du parti Temam, est un authentique citoyen mauritanien,de  père en  grand-père, et personne ne peut douter de sa citoyenneté et de son appartenance.

2. – Son grand-père Ahmedou Ould Horma Ould Babana lorsqu’il s’est  retiré de l’activité politique a décidé de résider à proximité de la Maison sacrée de Dieu (Arabie Saoudite). Et, sur la recommandation du regretté roi Hassan II envoyée au regretté roi Faisçal, ce dernier  accorda à sa famille le statut de résident permanent pour lui et tous les membres de sa famille. Certains membres de la famille jouissent toujours du même droit, et le Dr Youssouf a une famille et des enfants à Médine.

3. – Le consulat de Mauritanie à Djedda a suivi l’affaire dés son début et une communication a été signée entre lui et les autorités saoudiennes, qui disposent de tous les détails.

4.  Il est notoire que de nombreux États interviennent en faveur d’autres personnes sans être leurs ressortissants ,à  plus forte raison encore, pour un citoyen qui détient la nationalité de son pays et de surcroit, y est chef d’un parti politique .Et donc ne doutent  de sa citoyenneté uniquement, que  ceux qui veulent user de  cette excuse pour non-intervention , en sa faveur.

5. – Le fait de porter une autre nationalité n’est pas un crime de citoyenneté, il existe de nombreux dirigeants du monde et des hommes politiques, des intellectuels et des scientifiques qui possèdent les nationalités d’autres pays.Cela n’a jamais  privé leurs pays d’origine de veiller à leur protection et à défendre  leurs droits et leur dignité. Le président du Sénat Ba M’Baré n’ avait t-il pas la citoyenneté française et  assumé la présidence pendant la période de transition? Le ministre des Affaires étrangères Ould Mohamedou n’était-il pas citoyen américain?  Combien d’ hommes et de femmes  au sommet de la pyramide de l’État  disposent  de nationalités différentes?

6.- Le but de la publication d’une telle justification, qui, nous le soupçonnons, a été émise par un responsable gouvernemental, est de chercher à tromper  l’opinion publique mauritanienne, qui a exprimé sa grande sympathie envers M. Youssouf, lors de son calvaire et qui appelle les autorités à intervenir pour mettre fin à cette épreuve qu’il endure.

7. Les partisans du Dr Youssouf, sa famille, ainsi que des militants du parti Temam , ses amis, sympathisants et proches, tiennent à ce que  le  gouvernement mauritanien adopte son cas et s’engage à le défendre.Et qu’il intervienne auprès du gouvernement saoudien, avec lequel il entretient des relations fraternelles et amicales étroites, pour dénouer cette affaire.

8. Les mensonges, les mystifications  et les fausses déclarations, quand il s’agit de  questions humanitaires ,témoignent d’un déclin moral.
Source : http://meyadin.net/node/14899
Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire