https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Soif à Bir Moghrein

La moughataa de Bir Moghrein vit depuis quelques mois une crise de soif au point que la Société Nationale des Eaux (SNDE)  a été obligée de mobiliser une citerne pour puiser l’eau salée des puits de la ville et la transporter à la seule station de dessalement de la ville qui fonctionne à l’électricité et qui dépend de la Société mauritanienne d’électricité (SOMELEC) qui enregistre، elle aussi, de fréquents délestages qui accentuent la crise au moment où la société commence à étendre son réseau au quartier populaire Aziz.

Comment une aussi importante ville de dix neuf mille habitants dont six mille votants peut se contenter pour boire sur une  seule citerne?

Cette situation rappelle celle de l’année dernière lorsque les autorités sont intervenues pour emmener l’eau de Hassi Louggar distant de plus de 110 km à l’est de la ville avec l’aide des citernes de l’établissement National des Travaux publics qui construisait l’aéroport.

Les populations de Bir Moghrein supplient le président Mohamed Ould Abdel Aziz et les services concernés d’intervenir pour régler cette  situation avant que ne survienne une catastrophe. « Bir Moghrein demande secours et demande l’eau et l’électricité », s’insurge la population.

Le calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire