Mauvais payeur

Le poète Douh Ould Beignoug pourrait faire l’objet d’une plainte en justice pour deux chèques sans provision donnés en 2018 et en 2019 d’un montant global d’un peu moins de 200.000 N_UM.

Après de vaines tentatives de se faire payer, son créancier, Mohamed Moktar Mohamed Abdallahi Ahmed Ghaly en a donné procuration numéro 1213/2019 en date du 25 Mars dûment délivrée par le cabinet du notaire Me Mohamed Abdallahi Ould Soueilim à Cheikh Ould Hmeimed qui préfère se faire payer  calmement sans être obligé d’entreprendre d’autres voies pour recouvrer ses droits.

 

Le calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire