Le candidat Kane Hamidou Baba s’engage à refonder la Mauritanie sur des bases justes et égalitaires

C’est devant une grande foule  enthousiaste que le candidat de la « Coalition Vivre ensemble » a officialisé  sa candidature à la présidentielle de juin prochain. La cérémonie s’est déroulée  ce  vendredi après-midi midi au stade de Basra (Sebkha) en présence des partis  politiques: 

AJD/MR, FPC, PMC, PLEJ, ADEMA,  ANDD, MPR  et  de mouvements   de la société civile, du  parrain de la coalition, l’ex colonel Anne Amadou Baba Ly,  mais aussi du candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar et de ses soutiens de Tawassoul, de Moustaqbel, du président  du  CDN, Me Mahfoudh Bettah   et  d’un représentant  du candidat Ould Moualoud, Khalilou Dédde,  de Me Id Ould  MBareck, député du RFD, également soutien du candidat des forces démocratiques du changement, Ould Maouloud.

Dans un  discours qu’il a prononcé à cette occasion, le candidat Kane a esquissé les grands axes de son programme  basé sur la refondation la Mauritanie sur des bases  égalitaires, respectant sa diversité culturelle, pratiquant la bonne gouvernance, la  justice économique et sociale, la répartition équitable des ressources du pays entre ses différentes  composantes. Le candidat Kane s’est engagé à construire  une armée républicaine et non fondée sur  des bases raciales, régionales  et tribales. Dr Kane s’est  également engagé à réformer l’école mauritanienne,  avec la construction de 3 universités régionales à Rosso, à Aioun et à Nouadhibou et  son système de santé…

Auparavant, Bâ  Alassane  président du PLEJ, Samba Thaim président des FPC, Ibrahima Sarr président de l’AJD/MR et  Dia Alassane président du TPMN ont pris la parole pour  expliquer les  raisons qui ont présidé à la création de la coalition vivre ensemble et ses principaux objectifs. Tous reconnaissent que la  Mauritanie souffre de sa cohabitation et qu’il est urgent de trouver des solutions, ce qui requiert, selon eux, la participation de tous les mauritaniens. Le président a enfin  tenu à préciser que des propos extrémistes, tenus par certains  individus sur les réseaux sociaux n’engagent  pas la coalition. Tous ont appelé les populations à s’inscrire sur les listes électorales  et à voter, le jour J pour le candidat de la Coalition.

Nous y reviendrons.

Le calame

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire