https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Le président du parlement mauritanien ne savait pas que la ville historique de Coumbi Saleh était peuplée (vidéo)

رئيس البرلمان الموريتاني الشيخ ولد باي (الأخبار - أرشيف)En réponse à la demande  du député Ababa  Ould Benyoug d’adopter la ville de Coumbi Saleh comme l’une des villes historiques où se tiennent des festivals culturels annuels,le président du parlement mauritanien, Cheikh Ould Baya a déclaré qu’il ne pensait pas que cette ville historique , située dans l’est de la Mauritanie, était  peuplée ,mais il la  considérait  comme un site archéologique, inhabité.

Ould Baya s’est interrogé : « Est-ce un village ou une municipalité?  .Je n’en ai pas entendu parler dans les Balaghatt, (communiqués de radio Mauritanie ). »

Le sujet a soulevé une controverse au sein du parlement, amenant  l’un des députés a indiqué  que Coumbi Saleh  est connue  localement sous l’appellation : « Sahbi » et est administrativement dépendante de la moughataa de  Timbedgha dans le Hodh Echarghi.

Le député Mohamed Bouya Ould Cheikh Mohamed Fadel a déclaré que la recherche à connaitre cette ancienne ville ne doit pas se faire par voie des Balaghatt , mais dans les livres et  les références historiques  dans lesquels ce type de patrimoine est valorisé.

Ould Baya  a répondu qu’à son  entré à l’école primaire en 1962 , il avait étudié l’histoire de  Coumbi Saleh, mais il pensait que c’était une ville ancienne disparue et il ne savait pas qu’elle était toujours peuplée.

Le député Ababa Ould Benyoug a rappelé , lors de son intervention que la ville de Coumbi Saleh était la capitale du Royaume du Ghana ,que son établissement remontait au IIIe siècle et qu’elle était à la base de nombreuses civilisations de la région, appelant  les autorités à lui accorder l’importance qu’elle mérite en  y organisant   un festival culturel annuel .

Image de prévisualisation YouTube

Source :https://www.alakhbar.info/?q=node/17204

Traduit par adrar.info

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire