https://c2.staticflickr.com/6/5293/5537225811_d3e1279c14_o.jpg

Rapport sur les perspectives de transition pacifique en Mauritanie à l’horizon 2019

واجهة التقرير الإستراتيجي الصادر عن المركز الموريتاني للدراسات والبحوث الإستراتيجيةLe Centre mauritanien d’études et de recherches stratégiques a publié son rapport stratégique annuel. Lequel   passe en revue trois scénarios  possibles, lors de l’élection présidentielle,prévue pour juin prochain ,en vue d’une alternance  pacifique du pouvoir, telle que  stipulée dans la Constitution et souhaitée par les forces politiques et populaires du pays.

Le rapport, publié chaque année par le Centre, traite de la situation générale du pays dans ses dimensions politique, géostratégique, économique et sécuritaire. Il évoque les trois scénarios  suivants: transition réelle , transition partielle et avortement de la transition.

 

1. La transition réelle

Le rapport estime qu’elle  dépend notamment de la tenue d’élections ,sous la supervision d’une commission électorale indépendante, dotée des pouvoirs et moyens  nécessaires ,avec le consentement des partis politiques et l’impartialité de l’administration. Cela permettra de renforcer le résultat de ces élections  contre  toute  contestation quant à  leur légitimité.

Ce scénario, selon le rapport,est encouragé par  les  « Perspectives économiques suite à  la découverte de gaz », parce que cela poussera les politiciens, notamment dans le camp du régime, qui est confiant en sa victoire aux élections, à assouplir le climat politique ,en organisant des élections consensuelles.

2. Transition partielle

C’est une transition  qui confère   certains espoirs souhaités dans le cadre d’une   transition pacifique  .Ce scénario consistera – ajoute le rapport – en « la tenue des élections auxquelles l’opposition participe  mais sans nouvelles garanties » qui renforcent la transparence du scrutin.

Le rapport estime que  ce scénario est probable ,en raison de l’attitude  des partis au pouvoir de ne pas accepter  certaines  limites ,car leur  confiance en  la faiblesse de l’opposition  « est telle  qu’il  leur  permet de ne pas aller loin dans une concurrence transparente ».

3. Avortement de la transition

Le troisième scénario attendu par les auteurs du rapport,  est que  les élections ne sortent pas le pays de l’incertitude ,qui entache la légitimité des élections, »comme cela est arrivé sous tous les  régimes ,au cours de leur histoire précédente  »

Le rapport en cela, donne un exemple : en indiquant que  ce scénario est plausible, dans le cas où le président sortant  présente  un candidat qu’il  contrôle, de telle sorte que son départ de  la présidence ne soit qu’une sorte de formalité.

 

Source : https://www.alakhbar.info/?q=node/17070

Traduit par adrar.info

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire