Les ‘handicaps’ du Président

نتيجة بحث الصور عن ‪mohamed ould mouloud‬‏Sur cette même page, j’ai publié, il y a deux jours, un ‘papier’ sous le titre ‘A propos de la candidature de Mohamed Ould Mouloud.

Ce papier était destiné à contribuer à mieux faire connaître, sans fards et sans verni, le passé et le présent du militant et du leader politique Mohamed Ould Mouloud, en particulier auprès des jeunes, nombreux à voter et peu informés sur l’offre politique actuelle.

Pour être ‘complet’, vis-à-vis des jeunes et des électeurs en général, j’ai pensé qu’il fallait aussi, anticiper les questions qu’ils se poseraient au sujet de ce candidat et de contribuer à y apporter des réponses. C’est ce que je tente aujourd’hui sous le titre, « les ‘handicapes’ du Président ».

Tous les Présidents, de tous les temps, ont eu à faire face à des handicapes et c’est souvent dans leur façon de les gérer, en faisant avec, qu’ils finissent par s’imposer ou se faire rejeter. Mohamed Ould Mouloud ne fera pas exception.
-La tribu. Il en a une. Et pas des moindres. Avec son utilité et ses contraintes. La société Maure qualifie celui qui n’a pas de tribu d’être ‘coupé d’un tronc’ (megtou’e mine j’dir), c’est-à-dire qu’il n’a pas de racines.

On dit aussi que le point le plus néfaste de la tribu, c’est qu’elle puisse conduire à faire du tribalisme, une méthode de gestion des affaires publiques. Mohamed Ould Mouloud n’a exercé qu’une seule fonction, un seul métier, celui de professeur d’Université, où l’impartialité et le favoritisme, sont à portée de mains.

Les étudiants, les chasseurs de l’injustice et de l’exclusion ne lui auraient pas fait de cadeaux, s’il s’était trouvé dans leur ligne de mire. Sur ce plan, Mohamed Ould Mouloud semble avoir fait le choix d’appartenir à plusieurs communautés, plutôt qu’une.
-L’étiquette de ‘Kadi7’, leader du mouvement Kadihines. Un ‘handicape’ fait main, dont le revers est largement amplifié et réalimenté, de manière récurrente, par les adversaires politiques de Mohamed Ould Mouloud et sur lequel, il est effectivement attendu.

Et pourtant. Le mot Kadi’7, traduit en français, donnerait ‘prolétaire’, ce qui signifie « la classe sociale des travailleurs, qui ne possèdent pour vivre que leur force de travail ». Qu’y-a-ti de déshonorant ou d’infamant, à vivre uniquement de son travail, ou de se battre pour le conservé lorsqu’il est menacé ?

Le grand péché que brandissent les adversaires du candidat Mohamed Ould Mouloud, c’est que l’objectif final du prolétariat c’est d’instaurer le communisme. Mais au fait c’est quoi le communisme ? Dans son sens d’origine, « le communisme est une forme d’organisation sociale sans classes, sans État et sans monnaie », Si on s’en tient à cette définition, le candidat Mohamed Ould Mouloud serait largement devancé par les régimes militaires qui gouvernent le pays depuis 40 ans, qui ont remplacé les classes sociales par les grades, supprimé l’Etat en le remplaçant par la tribu et la région, supprimé la monnaie en la vidant de sa valeur.

Peut-on en déduire, pour autant, que le seul vrai candidat ‘communisant’ serait celui du pouvoir ? Que les ‘orthodoxes’ excusent cette schématisation à outrance.
-Préférer la cause de Likwar à celle des Arabes. Une image créée de toutes pièces, par certains segments chauvins de la communauté Bidhanes, pour lesquels Mohamed Ould Mouloud serait une espèce de ‘M3eyzit En3aj’ (la chèvre des brebis). Qualificatif profondément raciste et déshonorant : la chèvre étant généralement blanche et les brebis noires.

Cette fausse image, Mohamed Ould Mouloud la doit au fait que son engagement politique, alors qu’il était adolescent, s’est inscrit dans une perspective d’unité nationale où les progressistes Arabes et Négro-Africains, s’unissaient pour consolider l’indépendance de la Mauritanie, au tour d’idéaux de justice et de progrès, où le nationalisme chauvin Arabe et le Nationalisme étroit Négro-Africain, n’auraient plus de pace. Mohamed Ould Mouloud n’a jamais failli à cet objectif, pour lequel il continue à se battre avec conviction.
Voici, brièvement résumés, les principaux, ‘points faibles’ sur lesquels les adversaires du candidat Mohamed Ould Mouloud pourraient l‘attaquer, mais qui sont loin de constituer un handicap pour son élection.

Ahmed Ould Mohamed
Vous pouvez laisser une reponse, ou trackback a partir de votre propre site.

Laisser un commentaire